Archives

Les fragiles

Les fragilesAvatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*

Auteur : Cécile Roumiguière
Editeur : Sarbacane
Date de sortie : 6 avril 2016
Nombre de pages : 200
Format : Broché
ISBN : 978-2848658629
Statut : Tome unique

 

« Non. Ce que je te demande, c’est de me prêter de quoi racheter l’ordinateur que j’ai explosé par terre dans un coup de colère et qui me maintient en vie quand je n’ai pas envie d’entendre mon père sortir ses conneries racistes ou hurler sur ma mère. »

Synopsis :

Drew a dix-sept ans. On est grand à dix-sept ans. Pourtant, dans sa tête, Drew est encore cet enfant de neuf ans qui a pris le racisme de son père en plein plexus. Drew déteste son père tout en cherchant à lui plaire. Jusqu’au jour où il rencontre… Sky, une fille aussi fêlée que lui. Et SOLAIRE. Et BELLE ! Une fille qui, comme lui – mais comme son père aussi -, est une Fragile.

L’avis de Tomie :

Difficile de résumer ce livre parce qu’il se déroule sur trois temps qui s’entrecroisent, en faisant presque un récit à trois voix. Presque, parce que même si l’époque change, le narrateur reste le même.

Il y a d’abord Andrew à neuf ans, quand il prend le racisme de son père, Cédric, en pleine figure. Alors qu’il est venu chercher son fils après son entraînement de hand, Cédric renverse Ernest, le gardien du stade, et poursuit sa route sans s’arrêter, sans même se soucier de savoir si la victime respire encore. Andrew a honte des actes de son père mais que peut faire un gamin de neuf ans ? Il ne parvient pas à oublier, à surmonter ce traumatisme et va jusqu’à arrêter le hand pour ne plus avoir à croiser Ernest, au grand dam de son père. Ce père qui ne le comprend pas, qui ne supporte pas que son fils soit fétiche, malingre, mais surtout bien plus intelligent que lui. En quête de reconnaissance paternelle même s’il y a pas mal d’incompréhension entre eux, Andrew va jusqu’à rendre volontairement de mauvais devoirs afin d’être sûr de décrocher de mauvaises notes.

Il y a ensuite Andrew a dix-sept ans, qui se fait désormais appeler Drew. Fan de métal, joueur de guitare et amateur de jeux vidéos, le fossé entre son père et lui est plus immense que jamais. Heureusement qu’il peut compter sur le soutien de sa mère Cindy, même si l’adolescence les a un peu éloignés. Il y a aussi Mariji, cette grand-mère trop jeune qui accepte mal les responsabilités. Mais il y a surtout Sky, belle et douce Sky qu’il a rencontré l’été de ses treize ans et qui est devenue par miracle sa meilleure amie. Comme lui Sky cherche l’attention de son père et comme lui elle ne parvient pas à l’obtenir.

Et puis il y a ces quelques pensées de Drew, qui semble perdu en pleine hallucination et qui nous laisse entrevoir quelque chose d’horrible, quelque chose qui sonne presque comme un cauchemar.

Lire la suite… →

Dysfonctionnelle

Dysfonctionnelle

*
*Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*
*
Auteur : Axl Cendres
Editeur : Sarbacane
Date de sortie : 7 Octobre 2015
Nombre de pages : 305
Format : Broché
ISBN : 978-2848658186
Statut : Tome unique

« Même avec une chose que tout le monde croit perdue, on peut faire quelque chose de merveilleux. »

Synopsis :

Fidèle, alias Fifi, alias Bouboule, grandit dans une famille dysfonctionnelle. Papa enchaîne les allers-retours en prison, Maman à l’asile.
Mais malgré le quotidien difficile, Fidèle vit des moments de joies, entourée de ses six frères et sœurs aux prénoms panachés : Alyson, JR, Dalida, Jésus, … Cette tribu un peu foldingue demeure « Au bout du monde », le bar à tocards que tient le père dans Belleville.
A l’adolescence, la découverte de son intelligence précoce mène Fidèle à « l’autre » bout du monde : un lycée des beaux quartiers où les élèves regardent de haut son perfecto, ses manières de chat de gouttière.
Mais c’est là aussi que l’attend l’amour, le vrai, celui qui transforme … Celui qui sauve.

L’avis de Tomie :

Lorsqu’il n’est pas en prison, Sid-Ahmed tient avec son frère un bar situé à Paris qu’ils ont baptisé Le bout du monde. Lorsqu’elle n’est pas prise au piège de ses souvenirs de petite fille juive sous la seconde guerre mondiale qui la conduisent parfois à l’asile, Natouchka est une mère aimante et férue de musique classique. A eux deux ils ont eu sept enfants élevés dans la foi catholique tous pourvus d’une personnalité bien distincte : Dalida (la princesse qui a atterri dans la mauvaise famille), Alyson (attirée par les mauvais garçons), Marilyne (la rebelle et activiste), Fidèle (notre narratrice), Sid-Ahmed Junior (dit JR, le tombeur de ces dames), Jésus (qui se prend pour le vrai et qui pardonne aux autres tous leurs pêchés) et Grégorio (le bagarreur). Pour les aider à éduquer tout ce petit monde il y a Zaza, la mère kabyle de Sid-Ahmed.

Dysfonctionnelle se décompose en deux parties. Il y a d’abord toute la présentation de la famille Benhamoud : les parents, l’oncle, la grand-mère, les sept enfants, le Bout du monde, les habitués attachants toujours là pour donner un coup de main, les séjours en prison ou à l’asile. Malgré les différences de chacun, tout ce petit monde parvient à cohabiter (sauf Dalida) et surtout à s’aimer. C’est d’ailleurs cet amour inconditionnel qui permet à cette famille de tenir, tout comme ce courage dont chacun fait preuve face aux difficultés et qui leur permet à tous de s’imposer au monde comme ils sont, sans jamais changer. Parce que s’il y a bien une chose que vous apprendrez de ce livre (et sans même vous en rendre compte), c’est la tolérance sous toutes ses formes.

Lire la suite… →