Archives

PhonePlay

phoneplay-757157Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*

Auteur : Morgane Bicail
Editeur : Michel Lafon
Date de sortie : 14 janvier 2016
Nombre de pages : 349
Format : Broché
ISBN : 978-2749928338
Statut : Tome unique

« Alors je reste là, regardant le bout de ma cigarette se consumer lentement et guettant les étoiles, espérant en voir une filante. J’en ai toujours rêvé. Voir un de ces astres semblant s’enfuir obstinément dans la nuit, comme s’il faisait le tour de la terre, pour rester dans la partie où il fait toujours sombre. Dans la partie cachée à jamais. »

Synopsis :

Un soir, Alyssa, dix-sept ans, reçoit un texto d’un mystérieux lycéen qui lui propose un jeu étrange : « devine qui je suis et je serai à toi ».
L’occasion pour la jeune fille de mettre enfin du piquant dans sa vie qu’elle juge d’un ennui mortel … Quitte à prendre des risques.
Jusqu’où Alyssa ira-t-elle pour un garçon dont elle ne sait rien ?

L’avis de Tomie :

Alyssa est une adolescente qui vient d’un milieu aisé. Elle s’ennuie dans sa grande maison avec ses parents absents, toujours plongés dans leur travail. Bien que petite fille modèle en apparences, elle tente de se rebeller en fumant des cigarettes et en assistant à toutes les soirées possibles, n’hésitant pas à boire à outrance. Un jour elle reçoit un étrange texto d’un parfait inconnu « devine qui je suis et je serai à toi ». Alyssa se retrouve intriguée et voit dans cette proposition l’occasion de se sortir de son quotidien barbant. Commence alors un échange régulier de sms entre elle et cet inconnu qu’elle a baptisé Lui où chacun apprendra à connaître l’autre.

Lire la suite… →

Les Prodiges

Les prodigesAvatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*

Auteur : Jeremy Scott
Editeur : Michel Lafon
Date de sortie : 24 mars 2016
Nombre de pages : 415
Format : Broché
ISBN : 978-2749928203
Statut : Tome unique

« Il mérite de mourir, oui. Et tu sais quoi ? Tu mérite peut-être de le tuer. Mais tu veux que je te dise autre chose ? Faire partie des gentils signifie que l’on n’obtient pas toujours ce qu’on mérite. Tout ne va pas toujours dans le sens qu’on veut et on est parfois obligé de préférer le bien commun au désir de son propre cœur. »

Synopsis :

Ils sont six. Ils sont handicapés. Personne ne croit en eux. Pourtant leurs pouvoirs sont incroyables. Ils sont les prodiges.
Des supers-héros comme vous n’en avez jamais vu !

L’avis de Tomie :

Lorsque son père lui annonce qu’il est temps d’avoir une discussion sérieuse, Phillip, douze ans et aveugle de naissance, craint aussitôt le pire. Il ne veut pas de cette discussion qui ne pourra qu’être gênante, et surtout pas avec son père. Mais tandis que Phillip s’attendait à devoir écouter un discours maladroit sur les hormones et la sexualité, son père lui révèle qu’il possède des pouvoirs, comme le reste de leur famille, et surtout comme le reste de cette ville, Freepoint, dans laquelle ils ont emménagé il y a quelques mois. A la rentrée prochaine, Phillip intégrera une école pour super héros où il apprendra à maîtriser sa télékinésie. Lui qui se voyait déjà digne de ses super héros préférés (mais totalement fictifs) tel Batman ou Superman, il va rapidement déchanter. Oui il intègre bien une école de super-héros, mais à cause de son handicape il se voit contraint d’intégrer une classe spéciale et Philip se sent aussitôt mis à l’écart, encore une fois traité différemment. Il y rencontrera pourtant d’autres adolescents dont il va vite devenir inséparable.

Lire la suite… →

Les cordes de cristal – Tome 1

Les cordes de cristal

*Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*
*
Auteur : Anne Ribollard
Editeur : Michel Lafon
Date de sortie : 09/01/2014
Nombre de pages : 362
Format : Broché
ISBN : 978-2749921617
Statut : Tome 1

« Au fond de chacun d’entre nous sommeil un animal totem. »

Synopsis :

Entre Palm Springs et Los Angeles se trouve Kennenika, une toute petite ville qui dégage une énergie étrange et inspire aux musiciens les plus influents de la planète rock une incroyable créativité …
Jippy Wade, guitariste adulé du groupe Texas Gray Wolf, achète un vaste terrain au milieu de nulle part pour y construire le studio d’enregistrement Tex-son, où vont se bousculer les meilleurs groupes du moment. Mais la soit du succès se paie au prix fort pour cet homme qui a du abandonner sa femme et se retrouve maintenant seul, en proie à ses vieux démons.
En cherchant de nouveaux talents, Jippy espère avant tout trouver une paie intérieure. Mais l’arrivée à Tex-son des imprévisibles frères Specogna va attiser les rivalités et provoquer de mystérieux incidents … Quel secret se cache entre les murs de ce studio qui suscite toutes les convoitises et transcende les artistes qui s’y produisent ?

L’avis de Tomie :

Derek Sands, chanteur d’un groupe autrefois très célèbre des années 70, décide d’installer son nouveau domaine au milieu de nulle part. D’abord seul et tranquille, il cède un terrain à Jippy Wade, le guitariste de leur ancien groupe de musique. Ce dernier a pour projet de construire un studio d’enregistrement. Mais pas d’enregistrements sans employés et pas d’employés sans foyers, donc ce qui était au départ un coin tranquille devient finalement un micro village en expansion au fil des groupes qui viennent enregistrer sous la direction de Jippy Wade et des besoins de chacun. Parallèlement tout se passe très (trop) bien pour Jippy. D’accord à cette époque l’industrie du disque n’avait pas autant de soucis qu’aujourd’hui mais les groupes qu’il choisit réussissent tous leur carrière, pas un seul raté, pas une seule déception. Tout se passe presque en un claquement de doigts. Soit la cause est magique mais il aurait fallu l’expliquer clairement, soit l’auteur n’a pas cherché à coller à la réalité, ce qui enlève toute crédibilité à l’histoire.

J’ai toujours eu un faible pour les aventures tournant autour du monde musical et la fana de musique en moi était surexcitée à l’idée de pouvoir lire une histoire bien ficelée sur le sujet.

Lire la suite… →

Love Letters To The Dead

love-letters-to-the-dead-464789

*Avatar blog
*
*
*
*
*
*
Auteur: Ava Dellaira
Editeur: Michel Lafon
Parution: 15 mai 2014
Nombres de Pages: 420
Format: Broché
ISBN: 9782749922140
Statut : Tome unique

« Et peut-être que grandir, c’est comprendre qu’on peut être autre chose qu’un personnage qui va là où l’histoire le pousse. C’est comprendre que cette histoire, on peut aussi en être l’auteur. »

Synopsis:

Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée.

L’avis de Kero:

Ce livre fut acheté sur un coup de tête. J’ai lu le résumé, regardé cette magnifique couverture et je passais en caisse pour l’acheter. La couverture est pleine de douceur, et son titre écrit en relief rend vraiment le tout super bien. De plus, en le feuilletant j’ai bien aimé les petits dessins au côté des noms de célébrités à qui Laurel écrit. Toutefois, mon avis va être en demi-teinte car certes ce livre fut émouvant mais on peut trouver un manque d’originalité par certain côté et surtout une incompréhension du personnage principal.

Ava Dellaira nous livre ici un roman « soi-disant épistolaire » délivrant un message sur l’adolescence, l’acceptation de soi et surtout réussir à surmonter son chagrin face à la perte d’un être cher. Je dis « soi-disant » car selon moi, ce n’est pas un roman épistolaire à cause des dialogues à l’intérieur des lettres, nous devrions être sur un style indirect plutôt que sur du direct. Après, le style d’écriture d’Ava Dellaira est bien mais sans plus, elle arrive à faire passer certaines émotions mais on n’arrive pas à s’attacher à ses personnages. Par contre, elle réussit très bien le pari de mêler des petits bouts de la vie des célébrités défuntes à la vie de Laurel, notre protagoniste. Ava Dellaira m’a donné envie de me plonger dans la poésie d’Elizabeth Bishop, de réécouter les chansons d’Amy Winehouse, et même de revoir Le Magicien d’Oz (bien que je n’ai pas besoin d’excuse pour le regarder ^^), ce fut vraiment bien qu’elle agrément son histoire de leur vraie vie. Après, je dirais que sa façon d’aborder certains sujets (quoique assez difficiles) m’ont totalement laissé de marbre parfois, je n’ai pas ressentie cette petite étincelle qui vous dit à la fin de votre lecture « ouawww il fut vraiment génial ce livre ». Je dirais juste qu’il était bien, il a ses bons et mauvais points.

Lire la suite… →