Archives

Everything everything

EverythingAvatar Tomie (fond violet)
*
*
Auteur : Nicola Yoon
Editeur : Bayard
Date de sortie : 6 avril 2016
Nombre de pages : 360
Format : Broché
ISBN : 978-2747052788
Statut : Tome unique

 

« Si ma vie était un roman qu’on lisait à l’envers, rien ne changerait. Aujourd’hui est pareil à hier, demain sera pareil à aujourd’hui. Dans « Le livre de Maddy », tous les chapitres se ressembleraient. Jusqu’à l’arrivée d’Olly.» »

Synopsis :

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors.

Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois.

Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

L’avis de Tomie :

Madeline Whittier, dix-huit ans, n’a jamais connu le monde extérieur à cause de son système immunitaire défaillant. Elle occupe ses journées avec des livres, ses cours d’architecture en ligne, les jeux avec sa mère et les check-up de Carla, son infirmière. Madeline n’est pas malheureuse. Elle accepte la situation, comprend que le monde extérieur peut la tuer, et suit sa routine avec un certain plaisir dans cette maison aseptisée, véritable forteresse contre les bactéries en tous genres. Un jour, la maison en vente juste en face de la sienne ne l’est plus, et de nouveaux voisins arrivent. Une famille en apparence normale, un père, une mère, une fille mais surtout un fils, Oliver (dit Olly). Si leurs premiers échanges se font d’abord par internet, Carla va vite leur permettre de se rencontrer en vrai du moment que Olly applique bien le principe de décontamination et s’engage à ne jamais toucher Madeline. Au contact de Oliver, Madeline va réaliser tout ce qu’elle manque, tout ce à côté de quoi elle passe à cause de sa maladie comme, par exemple, le fait de ne pas pouvoir vivre une vraie histoire d’amour.

Je n’ai vraiment rien à redire sur la première partie du roman. L’auteur commence par nous plonger dans le quotidien de Madeline et surtout par nous faire comprendre qu’elle n’est pas malheureuse. Maldeline a parfaitement accepté la situation et ne se plaint jamais. J’avais vraiment peur de commencer l’histoire avec une héroïne taciturne ou totalement blasée qui rejetterait sa maladie en bloc et ne jurerait que par le monde du dehors. Heureusement pour nous, Everything Everything nous épargne bon nombre de clichés.

Lire la suite… →