Archives

Lettre à Hervé

Lettre à HervéAvatar Tomie (fond violet)

*
*
*
*
*
*
*
Auteur : Eric Sagan
Editeur : Auto édition
Date de sortie : février 2016
Nombre de pages : 94
Format : Broché
ISBN : 978-1523350599
Statut : Tome unique

« Cette impression d’avoir quelque chose en toi d’extraordinaire, de tellement démesuré, de tellement beau qu’il te faut absolument l’exprimer. Un truc fou et merveilleux qui s’agite, qui te triture l’estomac, qui cherche dans toutes les directions, qui te donne envie de crier, de hurler, d’éclater pour le laisser sortir. Cette sensation de pouvoir changer le monde, d’exploser de bonheur, d’irradier de joie si tu parviens à l’exprimer, si tu parviens à le donner. »

Synopsis :

Ce livre a une histoire. La voici.
Il était une fois un garçon d’une vingtaine d’années. Qui tombe amoureux d’un mec. D’un mec hétéro. Rien de très original. Mais ce garçon se met en tête d’écrire une lettre. Dans cette lettre, il va raconter sa vie, son enfance, ses peurs, ses péripéties d’enfant normal, ou presque, péripéties touchantes, souvent drôles, parfois choquantes, toujours humaines.
Cette lettre il la donne à Hervé. Mais il la donnera également plus tard à ses parents, en se rendant compte qu’il n’avait jamais rien écrit de mieux pour expliquer qu’il était différent.
Des années passent. Il reçoit alors l’appel d’un inconnu : le psychologue de son père. Il apprend que son père s’était lui aussi servi de cette fameuse lettre, pour parler de son fils sur le divan. Pourquoi ce psy avait-il appelé ? Pour demander l’autorisation de faire lire cette lettre à un autre patient, dont le fils était gay, lui aussi. Pour l’aider à accepter son fils.
Cette histoire, vraie, et d’autres événements de la vie, allaient finir par convaincre l’auteur de publier cette lettre, sous forme de fiction, en préservant l’authenticité de l’original.
Voici donc« Lettre à Hervé ».

L’avis de Tomie :

Je tiens à remercier non seulement Babelio mais surtout l’auteur lui-même, Eric Sagan, pour l’envoi de ce livre auto-édité.

Ce livre est en réalité une lettre destinée à un certain Hervé, l’homme dont le narrateur est amoureux. Nous ne savons pas grand chose de lui si ce n’est qu’il est tombé sur un cahier qu’il n’aurait pas dû voir. Son propriétaire (l’auteur de ce livre) entreprend alors de lui écrire une lettre afin de lui expliquer le contenu de ce cahier, et surtout pour lui permettre de comprendre. Nous y retrouvons donc un récit de la vie de l’auteur, jusqu’à ses vingt-quatre ans. Nous apprenons à connaître sa famille, à commencer par ce père qu’il respecte tout autant qu’il craint, et par cette mère dépeinte comme repliée sur elle-même, presque transparente. Un frère est mentionné, mais ne revient pas par la suite. Nous suivons Eric à travers ses premières années d’école, ces camarades auxquels il ne parvient pas à s’intégrer, sa maladresse avec les autres de son âge mais aussi avec ses propres parents dont il ne sait pas comment accepter la tendresse et encore moins la rendre. Nous suivons le narrateur à travers ses années collège puis lycée, assistons à ses premiers émois provoqués par une fille mais aussi ceux causés par un garçon. Il y a ses peurs, son aversion pour le sport, ses tentatives, ses espoirs, presque son désespoir en un certain sens, surtout lorsqu’il est question de Michel. Parallèlement il y a sa découverte de l’univers informatique qui finalement lui semble plus accueillant que celui des humains, mais aussi les premiers dessins animés japonais qui l’ont fait pleurer. Cette lettre retrace dans les grandes lignes les débuts de la vie de l’auteur jusqu’à Michel et les évènements qu’ils ont vécu ensemble.

Lire la suite… →

Dysfonctionnelle

Dysfonctionnelle

*
*Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*
*
Auteur : Axl Cendres
Editeur : Sarbacane
Date de sortie : 7 Octobre 2015
Nombre de pages : 305
Format : Broché
ISBN : 978-2848658186
Statut : Tome unique

« Même avec une chose que tout le monde croit perdue, on peut faire quelque chose de merveilleux. »

Synopsis :

Fidèle, alias Fifi, alias Bouboule, grandit dans une famille dysfonctionnelle. Papa enchaîne les allers-retours en prison, Maman à l’asile.
Mais malgré le quotidien difficile, Fidèle vit des moments de joies, entourée de ses six frères et sœurs aux prénoms panachés : Alyson, JR, Dalida, Jésus, … Cette tribu un peu foldingue demeure « Au bout du monde », le bar à tocards que tient le père dans Belleville.
A l’adolescence, la découverte de son intelligence précoce mène Fidèle à « l’autre » bout du monde : un lycée des beaux quartiers où les élèves regardent de haut son perfecto, ses manières de chat de gouttière.
Mais c’est là aussi que l’attend l’amour, le vrai, celui qui transforme … Celui qui sauve.

L’avis de Tomie :

Lorsqu’il n’est pas en prison, Sid-Ahmed tient avec son frère un bar situé à Paris qu’ils ont baptisé Le bout du monde. Lorsqu’elle n’est pas prise au piège de ses souvenirs de petite fille juive sous la seconde guerre mondiale qui la conduisent parfois à l’asile, Natouchka est une mère aimante et férue de musique classique. A eux deux ils ont eu sept enfants élevés dans la foi catholique tous pourvus d’une personnalité bien distincte : Dalida (la princesse qui a atterri dans la mauvaise famille), Alyson (attirée par les mauvais garçons), Marilyne (la rebelle et activiste), Fidèle (notre narratrice), Sid-Ahmed Junior (dit JR, le tombeur de ces dames), Jésus (qui se prend pour le vrai et qui pardonne aux autres tous leurs pêchés) et Grégorio (le bagarreur). Pour les aider à éduquer tout ce petit monde il y a Zaza, la mère kabyle de Sid-Ahmed.

Dysfonctionnelle se décompose en deux parties. Il y a d’abord toute la présentation de la famille Benhamoud : les parents, l’oncle, la grand-mère, les sept enfants, le Bout du monde, les habitués attachants toujours là pour donner un coup de main, les séjours en prison ou à l’asile. Malgré les différences de chacun, tout ce petit monde parvient à cohabiter (sauf Dalida) et surtout à s’aimer. C’est d’ailleurs cet amour inconditionnel qui permet à cette famille de tenir, tout comme ce courage dont chacun fait preuve face aux difficultés et qui leur permet à tous de s’imposer au monde comme ils sont, sans jamais changer. Parce que s’il y a bien une chose que vous apprendrez de ce livre (et sans même vous en rendre compte), c’est la tolérance sous toutes ses formes.

Lire la suite… →