Archives

Les Larmes Rouges : Réminiscences

Les larmes rouges : Réminescences*Avatar blog

*

*

Auteur: Georgia Caldeira
Editeur: J’Ai Lu
Date de Sortie: 19/03/2014
Nombres de Pages: 768
Format: Broché
ISBN: 978-2290070338
Satut: Tome 1

« C’est la raison qui me fait parler ainsi. Seulement la raison. Sache cependant, et je l’admets sans détour, que j’ai largement dépassé le stade de la jalousie. La jalousie ne serait qu’un euphémisme en comparaison de ce que je ressens. »

Synopsis:

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants. Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s y méprendre avec la réalité.

L’avis de Kero:

Un beau soir alors que j’étais sur Amazon, à la recherche de nouvelles lectures, je tombais par hasard sur Les Larmes Rouges: Réminiscences tome 1 de Georgia Caldeira. Je fus tout de suite  interpellée par la sublime couverture dans un style gothique. Voir le personnage féminin habillé en blanc ressortir avec tout ces jeux de lumières sur le fond noir est juste magnifique, en plus j’avais l’impression qu’il m’appelait et me disait « achète-moi Kero, achète-moi Kero ». Bon avant de succomber et de faire la femme superficielle, je lisais quand même le résumé et les commentaires des personnes l’ayant lu pour voir si le livre allait me plaire. Le résumé m’a plu d’emblée et je passai tout de suite commande, quelques jours plus tard je le reçu dans ma boite au lettres et j’étais toute heureuse. Toutefois, je sais que je vais en décevoir plus d’un(es) car je n’ai pas adoré ce livre, je suis plutôt mitigé dessus car à mon avis il a plus de mauvais côté que de bons.

A force d’avoir lu les commentaires sur Réminiscences, je savais très bien que le livre allait m’emporter dans une certaine langueur à cause de tous les passages descriptifs et narratifs. Mais bon, je me suis dit « oh ce n’est pas grave mon petit Kero, il faut juste que l’auteur plante son décor et après ça sera génial, souviens-toi de Bazaar de Stephen King, long à démarrer mais après c’est juste une tuerie » !!!!! Oui et bien là ce ne fut pas le cas. Georgia Caldeira décrit un univers fantastique et mystérieux, toutes ses descriptions nous emmènent dans un monde fascinant où chaque détail est soigné (les architectures et paysages, les vêtements sophistiquées des vampire etc.), tout est écrit avec justesse et délicatesse. Georgia Caldeira a une plume splendide et claire, elle mélange avec brio passé et présent sans nous perdre en cours de route. Cependant, j’ai eu beaucoup de mal avec toutes ses descriptions qui donnent une certaine lenteur au roman, aucune action, aucun rebondissement avant la fin du roman à cause de tout cela ma lecture fut rude. Je sais très bien qu’il y a beaucoup de personnes qui ont adoré toutes ces phases descriptives mais franchement moi ça ne m’a pas transporté  et j’ai même fini par m’ennuyer à la moitié du livre, j’ai même sauté beaucoup de pages (honte à moi) pour voir s’il allait se passer quelque chose et surtout pour le finir. Heureusement pour moi, vers la fin il se passe un super événement et c’est pour cela que mon avis est en demi-teinte.

Lire la suite… →