Archives

Dysfonctionnelle

Dysfonctionnelle

*
*Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*
*
Auteur : Axl Cendres
Editeur : Sarbacane
Date de sortie : 7 Octobre 2015
Nombre de pages : 305
Format : Broché
ISBN : 978-2848658186
Statut : Tome unique

« Même avec une chose que tout le monde croit perdue, on peut faire quelque chose de merveilleux. »

Synopsis :

Fidèle, alias Fifi, alias Bouboule, grandit dans une famille dysfonctionnelle. Papa enchaîne les allers-retours en prison, Maman à l’asile.
Mais malgré le quotidien difficile, Fidèle vit des moments de joies, entourée de ses six frères et sœurs aux prénoms panachés : Alyson, JR, Dalida, Jésus, … Cette tribu un peu foldingue demeure « Au bout du monde », le bar à tocards que tient le père dans Belleville.
A l’adolescence, la découverte de son intelligence précoce mène Fidèle à « l’autre » bout du monde : un lycée des beaux quartiers où les élèves regardent de haut son perfecto, ses manières de chat de gouttière.
Mais c’est là aussi que l’attend l’amour, le vrai, celui qui transforme … Celui qui sauve.

L’avis de Tomie :

Lorsqu’il n’est pas en prison, Sid-Ahmed tient avec son frère un bar situé à Paris qu’ils ont baptisé Le bout du monde. Lorsqu’elle n’est pas prise au piège de ses souvenirs de petite fille juive sous la seconde guerre mondiale qui la conduisent parfois à l’asile, Natouchka est une mère aimante et férue de musique classique. A eux deux ils ont eu sept enfants élevés dans la foi catholique tous pourvus d’une personnalité bien distincte : Dalida (la princesse qui a atterri dans la mauvaise famille), Alyson (attirée par les mauvais garçons), Marilyne (la rebelle et activiste), Fidèle (notre narratrice), Sid-Ahmed Junior (dit JR, le tombeur de ces dames), Jésus (qui se prend pour le vrai et qui pardonne aux autres tous leurs pêchés) et Grégorio (le bagarreur). Pour les aider à éduquer tout ce petit monde il y a Zaza, la mère kabyle de Sid-Ahmed.

Dysfonctionnelle se décompose en deux parties. Il y a d’abord toute la présentation de la famille Benhamoud : les parents, l’oncle, la grand-mère, les sept enfants, le Bout du monde, les habitués attachants toujours là pour donner un coup de main, les séjours en prison ou à l’asile. Malgré les différences de chacun, tout ce petit monde parvient à cohabiter (sauf Dalida) et surtout à s’aimer. C’est d’ailleurs cet amour inconditionnel qui permet à cette famille de tenir, tout comme ce courage dont chacun fait preuve face aux difficultés et qui leur permet à tous de s’imposer au monde comme ils sont, sans jamais changer. Parce que s’il y a bien une chose que vous apprendrez de ce livre (et sans même vous en rendre compte), c’est la tolérance sous toutes ses formes.

Lire la suite… →