Archives

Le mari de mon frère – Tome 1

Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*Auteur : Gengoroh Tagame
Dessinateur : Gengoroh Tagame
Editeur : Akata
Date de sortie : 8 Septembre 2016
Nombre de pages : 180
Format : Manga
ISBN : 978-2369741541
Statut : Tome 1 – série en cours

« En fait, peu importe qu’il soit étranger, qu’il vienne d’un autre pays. C’est parce que le conjoint de mon frère est un homme que je suis mal à l’aise. C’est moi qui ne sais pas encore comment je dois me comporter avec lui. »

Synopsis :

Yaichi élève seul sa fille. Mais un jour, son quotidien va être perturbé… Perturbé par l’arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n’est autre que le mari de son frère jumeau. Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l’homme qu’il aimait. Yaichi n’a alors pas d’autre choix que d’accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter. Mais ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Peut-être que Kana, avec son regard de petite fille, saura lui donner les bonnes réponses.

Laissez-vous attendrir par le duo père-fils le plus improbable du manga ! Mi Tagawa décrit avec une grande tendresse les joies et les peines de ses héros hors du commun. Armée d’un trait fin et minutieux, l’auteure nous entraîne dans un voyage à travers le Japon traditionnel. Quelle que soit l’époque, la paternité s’apprend à petits pas !

L’avis de Tomie :

La vie tranquille de Yaichi et de sa fille Kana se voit bousculée par l’arrivée de Mike Flanagan, l’homme que Ryôji (son frère jumeau aujourd’hui décédé) a épousé après être parti s’installer au Canada. Bouleversée non pas dans ses habitudes de père célibataire mais plutôt dans ses convictions et son opinion sur l’homosexualité en générale et surtout sur celle de son frère, Yaichi va réaliser qu’il n’est peut-être pas aussi tolérant qu’il le pensait.

Pour être franche, si je ne m’étais fiée qu’à la couverture, je n’aurais jamais acheté Le mari de mon frère. Le dessin représente typiquement tout ce que je n’aime pas : personnages imposants, visages carrés et franchement simples, un style un peu « vieillot ». Pourquoi avoir tenté l’aventure, alors ? Pour le titre, tout simplement. En le lisant je me suis sentie interpellée, je me suis même dit « enfin un auteur qui ose ». Donc j’ai craqué. Et quelle bonne idée j’ai eu ! En seulement quelques pages mes problèmes avec le graphisme étaient totalement oubliés tant j’ai été prise par l’histoire.

Lire la suite… →