Le Protectorat de l’Ombrelle – Tome 2

le-protectorat-de-l-ombrelle,-une-aventure-d-alexia-tarabotti,-tome-2---sans-forme-214690 (1)*Avatar blog

*

*

*

Auteur: Gail Carriger
Editeur: Orbit
Date de sortie: Novembre 2011
Nombres de pages: 319
Format: Broché
ISBN: 978-2360510399
Statut: 2/5

« A merveille, mon petit biscuit à thé, à merveille. Un mystère se promène dans Londres et je suis en plein coeur de l’action. Vous savez à quel point j’adore les mystères ».

Synopsis:

Un jour qu’elle se réveille de sa sieste, s’attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, Alexia le découvre hurlant à s’en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication… la laissant seule aux prises avec un régiment de soldats non humains, une pléthore de fantômes exorcisés et une reine Victoria qui n’est point amusée du tout.
Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes. Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Ecosse, le repaire des gilets les plus laids du monde, elle est prête !

L’Avis de Kero:

Quel plaisir que de retomber dans les aventures d’Alexia ici non plus Tarabotti mais Woolsey. La suite de ses aventures est juste merveilleuse, et on ne s’en lasse pas. L’histoire du Protectorat de l’ombrelle tome 2 : Sans Forme débute quelques temps après la fin du tome 1 Sans Âme, et Lord Maccon, chef de la plus grande meute de loups-garous d’Angleterre, s’est marié avec Alexia Tarabotti, une paranaturelle. L’intrigue est rondement menée et l’action est surtout localisée en Ecosse dans l’ancienne meute de Conall. Dans Sans Forme, tout les êtres surnaturelles subissent une situation fort embarrassante et très inhabituelle, en effet ils redeviennent humain. Grâce à cet état de fait, nous en découvrons également plus sur la nature paranaturelle d’Alexia car comme elle, nous sommes dans le flou total sur sa condition.

Ce que j’adore avec Gail Carriger, c’est sa vision bien à elle de l’univers steampunk où elle mêle avec habileté un peu de l’univers bit-lit. Elle reprend ici ce qui avait fait le succès du tome 1 Sans Âme soit l’humour 100% British, l’élégance à l’anglaise, l’époque Victorienne et surtout le sens de l’étiquette et des convenances en toute occasion. Son écriture est toujours aussi fluide et bourrée d’humour et d’action. Il n’y a aucun temps morts, l’action est continue tout au long de l’enquête d’Alexia. A mes yeux c’est toujours un véritable bonheur que de lire ses romans.

Les personnages sont toujours hauts en couleurs avec une mention spéciale à Miss Ivy Hisselpeny, la meilleure amie de Lady Maccon, même si parfois elles est légèrement agaçante dans sa relation avec Tunstell. Mais bon, ils offrent à eux deux des situations forts cocasses. Je trouve que dans ce tome les personnages sont plus mis en avant que l’intrigue mais cela n’est vraiment pas gênant. On découvre des nouveaux personnages comme Geneviéve Lefoux, un personnage spectaculaire et exceptionnel. Elle est quelqu’un de très anti-conformiste car son mode de vie est vraiment singulier pour une femme de cette époque. De même, Lady Kingair est un personnage fort avec un charisme pas croyable. C’est elle qui gère la meute des loups-garous de Woolsey. Mon seul regret dans cette histoire est le manque de présence de Lord Akeldama, je suis une fan absolue de ce personnage et j’adore tellement le voir apparaître dans l’histoire, donc là je suis restée sur ma faim le concernant!!!!!

Comme dans le 1er tome, l’intrigue est vraiment bien menée même si parfois elle passe au 2nd plan. Et à cause de cela, on a l’impression qu’elle semble être légèrement au ralentit. Toutefois, à travers l’enquête d’Alexia, on en apprend plus sur les surnaturelles et surtout sur elle, paranaturelle. On va de révélation et révélation sans aucun temps mort jusqu’à une fin juste HORRIBLE!!!!! J’ai été tellement choqué et bouleversé parr cette fin, et le pire c’est que je n’avais pas encore le tome 3 donc ce fut vraiment horrible pour moi.

Par ailleurs, le coupable de toute cette histoire m’a vraiment étonné, je ne m’y attendais pas du tout car j’étais parti sur d’autres coupablesque je n’aimais pas. Je pensais avoir un super flair pour détecter les coupables et la j’ai juste été très surprise mais cela m’a bien fait rire quand même quand j’ai découvert qui s’était. Je trouve que Gail Carriger a tellement bien menée son intrigue jusqu’à la fin que ce fut juste exceptionnel et vraiment très convaincant!!!!!

Pour conclure, Le Protectorat de l’Ombrelle tome 2: Sans Forme est une pure merveille. On retrouve avec plaisir note super duo de choc aux répliques toujours mordantes et cinglantes. Gail Carriger crée un très très bon cliffangher à la fin qui nous donne qu’une envie: nous jeter sur le tome suivant et ne plus le lâcher!!!!!!

8/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.