Père & fils – Tome 1

Père & fils Tome 1Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*

Auteur : Mi Tagawa
Dessinateur : Mi Tagawa
Editeur : Ki-oon
Date de sortie : 10 mars 2016
Nombre de pages : 188
Format : Manga
ISBN : 978-2355929526
Statut : Tome 1 – série en cours

« Je ne te laisserai plus tomber. Quoi qu’il arrive, je ferai tout pour te voir sourire. »

Synopsis :

Torakichi, apothicaire ambulant, passe la majorité de son temps sur les routes pour visiter ses clients. Résultat : il n’a quasiment jamais vu son fils de 3 ans, Shiro… À la mort de sa femme, il prend une décision qui changera sa vie : celle d’emmener le petit garçon avec lui sur les routes !

Mais si Torakichi est incollable sur les plantes médicinales, il n’y connaît rien en éducation et est loin d’être un père modèle… Pourquoi Shiro pleure-t-il ? Pourquoi se réveille-t-il en pleine nuit ? Entre les soucis du quotidien et son travail éreintant, le jeune papa est complètement dépassé… Les aléas du voyage et les rencontres diverses l’aideront-ils à reconstituer le lien perdu avec son fils ?

Laissez-vous attendrir par le duo père-fils le plus improbable du manga ! Mi Tagawa décrit avec une grande tendresse les joies et les peines de ses héros hors du commun. Armée d’un trait fin et minutieux, l’auteure nous entraîne dans un voyage à travers le Japon traditionnel. Quelle que soit l’époque, la paternité s’apprend à petits pas !

L’avis de Tomie :

Ce manga avait attiré mon regard à la sortie du premier tome mais j’ignore pourquoi, je n’avais pas cédé. Et lorsque j’ai de nouveau été attendrie par la couverture à la sortie du tome 2, je me suis dit qu’il fallait vraiment que je commence cette série ! Quelle merveilleuse idée j’ai eu 😉

Torakichi est un herboriste itinérant qui s’occupe d’apporter des remèdes à des personnes ne pouvant se déplacer ou qui habitent dans des endroits isolés. Il ne rentrait chez lui que deux fois par an, si bien qu’il ne connait pas vraiment Shiro, son propre fils. A la mort de sa femme Shiori, Torakichi refuse de s’occuper du petit garçon et le laisse aux bons soins de sa sœur Tatsumi, convaincu qu’il sera plus heureux avec elle. Mais réalisant qu’il a peut-être fait une erreur, Torakichi décide finalement, deux ans plus tard, de prendre Shiro avec lui sur les routes.

Père & fils, c’est une sorte de road-trip où un père et son fils apprennent à se connaître et rencontrent de nombreuses personnes au fil de leur voyage. Ça peut paraître étrange dit comme ça mais sur le papier je vous jure que ça marche. Ça marche même très bien ! J’avais un peu peur que l’auteur nous abreuve de renseignements sur l’herbes et plantes en tout genre mais non, ce n’est vraiment pas sur ce sujet que porte le manga. Certes les végétaux sont abordés mais seulement par petite touche et au contact des clients que rencontrent nos deux protagonistes. Père & fils, c’est avant tout l’histoire de Torakichi qui apprend à devenir père. Sa femme s’était toujours occupé de tout donc il ne sait vraiment pas comment s’y prendre. Il tâtonne, il fait des erreurs, il est parfois un peu dur avec son fils (surtout au début du manga) mais tout ça n’est dû qu’à son inexpérience. Il se sent impuissant, il ne comprend pas ce qu’il fait de mal ou ce qu’il devrait faire, tout simplement. Et comme Shiro n’a que quatre ans (ou presque) il ne peut pas lui dire ce qui le tracasse, ce qui le fait agir bizarrement. Ils sont humains et extrêmement touchants dans leurs manières d’êtres.

C’est une histoire qui se déroule vraiment tout en douceur malgré les sujets parfois épineux que l’auteur aborde, à commencer par celui de la mort. Parce que même si le drame s’est produit il y a deux ans déjà, Torakichi ne s’en est toujours pas remis. Donc son cœur se brise forcément quand son petit garçon lui dit qu’il veut que sa maman revienne (le mien aussi, d’ailleurs !). Torakichi tente de trouver les bons mots alors que lui-même souhaiterait les entendre. Il y a aussi toutes ces questions qu’il se pose sur la meilleure façon d’élever son fils. L’emmener sur les routes est-elle une bonne idée ou Shiro serait-il mieux dans un foyer stable et surtout fixe ? Pas facile de décider ce qui est le mieux pour son enfant.

On en apprend un peu plus sur le passé de Torakichi et Shiro grâce à des souvenirs qui ressurgissent, des flash-back. Ils sont rares mais toujours significatifs et surtout toujours remplis de sentiments. Sa relation avec Shiori n’était pas simple, même s’ils s’aimaient tous deux profondément. Torakichi va même jusqu’à se demander si Shiori n’aurait pas été plus heureuse sans lui. C’est l’une des scènes qui m’a le plus touchée, tout comme lorsque Torakichi réalise que Shiro a besoin de câlins et de tendresse et que c’est désormais à lui de les lui fournir. Ce passage m’a vraiment énormément émue parce qu’on s’en qu’ils sont enfin sur la même longueur d’onde, comme s’ils s’étaient enfin trouvé alors qu’ils ont pourtant été ensemble tout ce temps.

Et au milieu de toutes ces émotions il y a même des touches d’humour ! Grâce à Shiro essentiellement, qui est dans sa phase des « Pourquoi » ce qui, c’est bien connu, peut facilement rendre dingue le plus équilibré des hommes. Il y a aussi Ieji, un rapace imaginaire issu du folklore japonais, qui les accompagne dans leur voyage et qui semble parfaitement comprendre les humains. Il n’hésite pas se manifester par ses griffes ou son bec, ce qui m’a fait plus d’une fois sourire.

Dans Père & fils il y a aussi un petit suspense, une angoisse, une appréhension. Je ne sais pas exactement quel mot lui attribué exactement mais il y a ce nœud dans mon estomac à l’idée que Tatsumi (la sœur de Torakichi) ne finisse par récupérer la garde de Shiro et le prive de son père. Je sais qu’elle pense bien faire mais maintenant que ces deux là se comprennent enfin, je ne veux vraiment pas les voir séparer.

Le coup de crayon de Mi Tagawa est classique mais il me plaît définitivement. Si parfois les cases manquent de décor lors des scènes en intérieur, les plantes et les végétaux sont tous représentés avec beaucoup de soin. Shiro est très, très expressif (et absolument adorable) alors que les traits de Torakichi sont plus simples, plus en retenu. Exactement comme son caractère, en fait. Bref, j’aime beaucoup !

Au final Père & fils est un manga très bien ficelé et très, très émouvant, raconté avec une justesse incroyable. Il aurait été facile de tomber dans le larmoyant, voire dans le niais, mais ce n’est jamais le cas. J’ai vraiment eu l’impression de me retrouver face à une tranche de vie entre un fils et son père qui apprennent à se connaître, le tout raconté avec une grande sensibilité. C’est un manga plein de fraîcheur et vraiment adorable. C’est bien simple, en refermant ce premier tome j’avais une furieuse envie de câlins ! J’ai vraiment hâte de découvrir la suite pour continuer ma route aux côtés de ce duo peu commun.

Oh et n’hésitez pas à retirer la jaquette, la mangaka nous a fait une petite surprise !

Coup de coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.