Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel – Tome 1

L'alchimiste

*Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*
*
*
Auteur : Michael Scott
Editeur : PKJ
Date de sortie : 20/01/2011
Nombre de pages : 391
Format : Poche
ISBN : 978-2266213929
Statut : Tome 1

« – Je … commença-t-il. Tu es revenue me chercher ?
– Bien sûr, idiot ! Tu es mon frère. Jamais je ne t’abandonnerai ! »

Synopsis :

Un manuscrit ancien a disparu. Le monde moderne court à sa perte. Seuls Josh et Sophie sont capables de sauver l’humanité.
Les voilà sur le point d’entrer dans la plus grande légende de tous les temps.

L’avis de Tomie :

Josh et Sophie, des jumeaux de quinze ans, ont été amenés à rencontrer via leur petit boulot d’été Nick Fleming et sa femme Perry, deux adultes parfaitement ordinaires à première vue. Tout se complique lorsque la librairie de Nick, où travaille Josh, est attaquée par un homme en noir. S’en suit un combat magique puis la grande révélation : Nick Fleming est en réalité l’alchimiste légendaire Nicolas Flamel, détenteur du secret de l’immortalité et de la pierre philosophale. L’homme en noir, John Dee, est venu pour voler le Codex, le livre où sont consignés les plus grands secrets de l’univers. Il parvient à s’en emparer avant de s’échapper mais grâce à Josh, deux pages essentielles seront sauvées. Comprenant qu’il a été dupé, John Dee se lance à la poursuite de Nicolas et des jumeaux, parvient à capturer Pernelle mais ne réussit pas à mettre la main sur les deux pages manquantes. S’en suit une course poursuite à travers l’Etat puis le pays, nous faisant prendre conscience que la magie est dans tout ce qui nous entoure même si nous ne la voyons pas.

L’association magie/monde moderne m’a prise par surprise mais on finit par s’y faire. L’action se déroule sur trois jours, les péripéties s’enchaînent, le temps passe vite. Au final l’intrigue avance peu puisqu’en dehors de la course poursuite il ne se passe pas tant de choses que ça. Les jumeaux se révèlent être plus que de simples adolescents (même si on l’avait évidemment vu venir de loin) dont il va falloir éveiller le potentiel magique. Début de saga un peu lent à démarrer et pourtant on ne parvient pas à décrocher parce qu’on veut à tout prix connaître la fin. Manque de bol, la suite au prochain épisode comme dit. Nos deux personnages principaux ressemblent à tous les héros de littérature jeunesse : un peu perdus, incrédules face à ce qui leur arrive, et qui pourtant font confiance à Nicolas les yeux fermés. L’avenir me donnera probablement tort mais pour le moment je ne fais pas confiance à Nicolas Flamel. Je n’apprécie pas qu’il cache tant de choses, omette tant d’éléments pour parvenir à ses fins, ne dévoilant que ce qui l’arrange. Comme le dit Hécate : ne fais confiance à personne. Il a très certainement ses raisons mais je crois qu’à la place de Sophie et Josh je ne l’aurais pas écouté aussi facilement.

J’ai, en revanche, un peu plus de mal à adhérer à cette histoire d’Aînés retirées du monde des humani et dont certains membres souhaiteraient pouvoir revenir et asservir l’humanité. J’aime le fait que l’auteur ai repris les mythes et mythologies égyptienne, gréco-romaine, scandinave, etc, qu’il y ait intégré les sorcières, les loups-garous, et autre créatures mais sans doute a-t-il voulu trop en dire, trop fouiller ses personnages ce qui, paradoxalement, donne à l’ensemble un côté un peu brouillon. De plus j’ai du mal à intégrer le fait que les Aînés ne soient qu’une seule race et qu’il y ait pourtant tant de différence entre eux (et je l’avoue je me demande franchement ce que le fait que Scathach soit un vampire (pas comme on l’imagine évidemment) vient faire là-dedans).

Une prophétie a annoncé que l’un des jumeaux incarnera le bien tandis que l’autre incarnera le mal. On commence à se faire une petite idée de qui est qui dans les derniers chapitres mais je ne serai pas étonnée que Michael Scott nous fasse le coup du bon vieux retournement de situation. Impossible de se prononcer pour le moment, ce qui rend cette saga à la fois frustrante et addictive.

Je n’ai pas été transportée ni subjuguée par ce roman, je trouve qu’il manque un petit truc, mais l’histoire a su suffisamment m’accrocher pour me donner envie de lire la suite ou du moins le grand final, quitte à zapper les tomes intermédiaires.

6/10

2 комментария к “Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel – Tome 1”

  1. J’ai également expérimenté cette difficulté à adhérer totalement à l’histoire en raison de toutes ces références et mélange historique. Cependant, ce livre me semble très complet et j’ai beaucoup aimé cet univers une fois, y avoir été habitué. J’ai lu la série en entier et la fin m’a en effet extrêmement surprise (et tout le déroulement des évènements à ce moment-là est quelques peu difficile à comprendre) Avez-vous continué cette collection?
    Respectueusement,
    Critiquelecture

    1. Je suis pourtant une passionnée d’histoire mais voir autant d’époques et de mythologies mélangées m’a déstabilisé. J’ai eu le sentiment d’un trop en trop peu de temps (pas sûr d’être claire ^^). Je n’ai pas continué la saga pour le moment. Il est sorti tellement de livres attractifs ces derniers temps et malheureusement la suite des aventures de Nicolas Flamel ne fait pas partie de mes priorités.
      Malgré ces difficultés de compréhension, pensez-vous que je puisse lire uniquement le dernier tome ? Je suis une grande curieuse donc j’aimerais savoir comment la saga se termine mais je ne suis pas sûre d’avoir le courage la patience de lire tous les autres tomes étant donné mon ressenti sur le volume 1.

      Amicalement,

      Tomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.