Les cordes de cristal – Tome 1

Les cordes de cristal

*Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*
*
Auteur : Anne Ribollard
Editeur : Michel Lafon
Date de sortie : 09/01/2014
Nombre de pages : 362
Format : Broché
ISBN : 978-2749921617
Statut : Tome 1

« Au fond de chacun d’entre nous sommeil un animal totem. »

Synopsis :

Entre Palm Springs et Los Angeles se trouve Kennenika, une toute petite ville qui dégage une énergie étrange et inspire aux musiciens les plus influents de la planète rock une incroyable créativité …
Jippy Wade, guitariste adulé du groupe Texas Gray Wolf, achète un vaste terrain au milieu de nulle part pour y construire le studio d’enregistrement Tex-son, où vont se bousculer les meilleurs groupes du moment. Mais la soit du succès se paie au prix fort pour cet homme qui a du abandonner sa femme et se retrouve maintenant seul, en proie à ses vieux démons.
En cherchant de nouveaux talents, Jippy espère avant tout trouver une paie intérieure. Mais l’arrivée à Tex-son des imprévisibles frères Specogna va attiser les rivalités et provoquer de mystérieux incidents … Quel secret se cache entre les murs de ce studio qui suscite toutes les convoitises et transcende les artistes qui s’y produisent ?

L’avis de Tomie :

Derek Sands, chanteur d’un groupe autrefois très célèbre des années 70, décide d’installer son nouveau domaine au milieu de nulle part. D’abord seul et tranquille, il cède un terrain à Jippy Wade, le guitariste de leur ancien groupe de musique. Ce dernier a pour projet de construire un studio d’enregistrement. Mais pas d’enregistrements sans employés et pas d’employés sans foyers, donc ce qui était au départ un coin tranquille devient finalement un micro village en expansion au fil des groupes qui viennent enregistrer sous la direction de Jippy Wade et des besoins de chacun. Parallèlement tout se passe très (trop) bien pour Jippy. D’accord à cette époque l’industrie du disque n’avait pas autant de soucis qu’aujourd’hui mais les groupes qu’il choisit réussissent tous leur carrière, pas un seul raté, pas une seule déception. Tout se passe presque en un claquement de doigts. Soit la cause est magique mais il aurait fallu l’expliquer clairement, soit l’auteur n’a pas cherché à coller à la réalité, ce qui enlève toute crédibilité à l’histoire.

J’ai toujours eu un faible pour les aventures tournant autour du monde musical et la fana de musique en moi était surexcitée à l’idée de pouvoir lire une histoire bien ficelée sur le sujet. Au final … Comme dirait l’autre « il y a de l’idée mais ça tombe à plat » (les fans reconnaitront cette réplique !). Je peine à comprendre le projet de l’auteur. Anne Robillard nous dépeint énormément de personnages (peut-être même un peu trop, je me suis perdue plus d’une fois sur leur identité ou leurs liens de parenté), certains ne sont présents que le temps d’un chapitre, d’autres vont et viennent un peu n’importe quand et réapparaissent presque comme pour boucher un trou. Et d’autres disparaissent ou meurt sans qu’on comprenne vraiment l’intérêt de la chose (je pense notamment à Souï). Tout se passe tellement rapidement que je n’ai pas eu le temps de m’attacher à eux et encore moins de regretter leur disparition.

L’histoire va donc trop vite (par exemple en deux phrases, l’auteur fait un bond de cinq ans en avant) et certains points ne sont pas assez approfondis à mon goût si bien que je me retrouve avec des tonnes de questions, donc frustrée. Ou alors ces bons temporels ne sont pas assez bien amenés, je ne sais pas. Le fait est que ça me dérange. Il y a des interactions, des sentiments, des évènements d’arrière plan qui auraient mérité d’être plus développés. Paradoxalement il y a vraiment trop peu d’action. On lit, on tourne la page, on soupire, on se demande quand est-ce que les présentations vont finir pour qu’on puisse enfin rentrer dans le vif du sujet.

Un premier soupçon de scénario (et d’action !) s’esquisse dans les derniers chapitres, lorsque Simon (chanteur d’un groupe de métal) rencontre Kevin, censé devenir le leadeur du plus grand groupe de métal de tous les temps. Rien que ça *toussote*. Si c’est là la base de cette nouvelle saga, je la trouve franchement bancale. D’autant plus que Simon semble être doté de certaines capacités magiques qui semblent n’avoir pour but que de l’aider à rencontrer Kévin, comme si son existence même n’était réduite qu’à ça.

Au final, je vois plutôt ce premier tome comme un prologue, comme si l’auteur voyait parfaitement où elle voulait nous emmener (probablement à cette étrange histoire entre Kévin et Simon) sans trop nous en dire. Elle veut nous donner tous les éléments pour que l’on puisse vraiment comprendre son monde, mais son empressement fait que les choses vont parfois trop vite et sa minutie dans la mise en place de l’histoire se fait malheureusement au détriment de l’action.

3/10

5 комментария к “Les cordes de cristal – Tome 1”

  1. Si tu n’as pas aimé ce premier tome je ne te conseille pas le deuxième car il ne se passe « rien » on apprend un peu plus sur les personnages.Mais tout le long du livre il y a des longueur. Moi je continuerai à lire cet saga car j’aime les livres de cette auteur. Je te conseille de lire Les chevaliers d’Émeraude du même auteur.

    1. Le deuxième est déjà acheté depuis un moment en fait, donc je vais quand même le lire un jour ou l’autre, même si je sens que d’autres livres passeront avant lui ^^ (surtout que tu viens de confirmer mes craintes concernant les longueurs de l’histoire !) J’ai commencé cette saga sans trop me poser de questions justement parce que j’aimais bien Les chevaliers d’Emeraude. Tant pis, on verra ce que donnera la prochaine saga de cette auteur !

      Tomie.

  2. J’ai été déçue récemment avec un 1er tome d’une autre saga d’Anne Robillard, Le retour de l’oiseau-tonnerre, avec cette même sensation de rythme mal agencé où l’auteur passait du coq à l’âne en un rien de temps.

    1. Je l’avais repéré dans ma librairie et il est officiellement sur ma liste de livres à acheter. Mais je sens qu’il ne va pas faire partie de mes priorité s’il ressemble à Cordes de cristal ! Peut-être que finalement cette auteur n’est géniale que pour Les chevaliers d’Emeraude.

      Tomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.