Le Mot Qui Arrêta La Guerre

Le mot qui arrêta la guerre

*Avatar blog
*
*
*
*

Auteur: Audrey Alwett
Illustratice :
Ein Lee
Editeur :
Nobi-Nobi
Date de Sortie :
26/03/2015
Nombres de Pages :
56
Format :
Album
ISBN
978-2918857822
Statut :
Tome unique

*

 « Tu sais, dit Shigeru, ce lac est un des endroits les plus paisibles au monde. Je suis sûr que si quelqu’un venait ici avec de mauvaises intentions, il les oublierait aussitôt. »

Synopsis:

Au petit matin, quand le soleil étend ses rayons, que les grues s’envolent vers le ciel et que les carpes se réveillent, le lac Yamagata est le plus bel endroit de la Terre. C’est là que Seï y trace ses plus jolies calligraphies, c’est là que son frère Shigeru y fait ses plus vivants origamis. Mais voilà que le daimyô déclare la guerre à son voisin. Tout homme âgé d’au moins seize ans sera contraint de se battre sous sa bannière. Shigeru devra partir et peut-être mourir. Le jeune Seï va alors tout tenter pour convaincre le daimyô de renoncer à cette guerre. En trois jours, il peindra trois calligraphies. Trois mots pour arrêter la guerre, trois mots pour sauver son frère.

« Le jeune Seï se bat avec douceur contre bien plus fort que lui, malgré les menaces, parce qu’il sait que la réflexion est le meilleur moyen de combattre la violence. Même si ça requiert plus de patience, on peut aussi sauver des vies avec un mot ou avec un dessin. » Audrey Alwett

L’Avis de Kero:

Je ne vous dis pas mon contentement à Noel quand j’ai ouvert mes cadeaux et que j’ai trouvé Le mot qui arrêta la guerre dans mes cadeaux. Je ne peux pas vous dire à quel point j’étais excitée, émerveillée et juste heureuse !!!!!!! Il m’a été offert par ma grande sœur adorée, elle sait très bien que j’adore la collection Soleil flottant de chez Nobi-Nobi, de toute façon à chaque fois elle fait mouche pour mon plus grand plaisir !!!!! Alors aussitôt déballé, aussitôt lu et il m’a juste ému et bouleversé à un tel point que je ne m’y attendais pas.

J’adore les albums Nobi-Nobi, ils sont juste magnifiques et à chaque fois les dessins sont époustouflants . J’adore particulièrement leur couverture rigide, elles sont magnifiques ainsi que le papier glacé quand on l’a a sous les doigts, c’est juste agréable et divin.


mot-qui-arreta-la-guerre-ext-1

 

Nous nous retrouvons avec une collaboration entre Audery Alwett et Ein lee (illustratrice que j’adore et dont j’ai lu La Princesse au Bol Enchanté). Comme les autres albums de cet éditeur, Le Mot qui arrêta la guerre est plein de finesse avec de très belles finitions. La couverture est juste magnifique et elle nous donne un avant-goût de ce qui s’y trouve à l’intérieur. Au vu du titre « le mot qui arrêta la guerre » on sait qu’on est en pleine période de trouble mais seulement grâce à un mot la guerre va être stoppée. Ce conte est emplit de poésie et de douceur, la fin est juste merveilleuse. Les jeux de lumières sont magnifiques, les couleurs sont dans les tons doux quand on est en présence des 2 frères mais Ein lee utilise des tons sombres (rouges et noires) pour les partisans à la guerre. Tous ces jeux d’ombres et de lumières contrebalancent bien les 2 univers de paix et de guerre.

mot-qui-arreta-la-guerre-ext-2

L’histoire prend place dans le japon médiéval où 2 frères Sei et shigeru, vivent seuls à la campagne. Le Daimyô de leur région décide de déclarer à la région voisine et il lève une armée. Shigeru, le grand frère est, réquisitionné et il doit se présenter 3 jours plus tard au palais pour partir à la guerre. Désespérés et ne voulant pas être séparés, les 2 frères vont tout faire pour stopper le conflit grâce à leurs 2 passions soit la calligraphie et l’origami.

Shigeru va essayer de faire en moins de 3 jours, mille grues car selon la légende japonaise, si l’on plie 1000 grues notre vœux est exaucé. A l’inverse, Sei va faire 3 magnifiques calligraphies qu’il enverra au Daimyô pour le faire fléchir. Alors que les calligraphies le ravissent et l’émerveillent, cela déplaît fortement aux partisans de la guerre qui vont le faire changer d’avis et lui enlève toute idée de paix dans son cœur. Toutefois, Sei persévère et il envoie une autre calligraphie au Daimyô mais sa tentative est encore déjoué par les partisans à la guerre. Pendant ce temps-là, Shigeru tente de faire ses 1000 grues avant la date butoir mais il sera contraint de partir à la guerre. Mais là vous vous dites que tout cela n’a servi à rien et que les 2 frères vont être séparés, mais non ne vous inquiétez pas, il reste un encore un mot à Sei et grâce à ce mot il stoppe le conflit et il atteint son but.

Les illustrations et le texte se complètent admirablement. Le message de paix qui ressort dans ce livre est magnifique et tellement dans l’air du temps. Ce qui est défendu c’est la paix, la liberté d’expression et surtout le moyen de lutter contre la violence. Le mot qui fait stopper la guerre est tellement juste, cela m’a vraiment ravie et je suis totalement sous le charme. Cela m’a emplit d’espoir sur le monde actuel et surtout sur les moyens de lutter pacifiquement contre la violence. On ne peut être qu’ému face à tant de poésie et de sagesse, cet album est un véritable enchantement et d’une grande intensité.

C’est un conte pour enfant destiné aux 6-8 ans mais il peut être lu aussi bien par des adultes. Si on était tous comme Sei, le monde serait beaucoup plus beau. Cet album est juste EXTRAORDINAIRE et ce fut un véritable coup de cœur pour moi.

 

Coup de coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.