Hier tu comprendras

Hier tu comprendras*Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*
*
Auteur : Rebecca Stead
Editeur : Nathan
Date de sortie : 04 juin 2011
Nombre de pages : 248
Format : Broché
ISBN : 978-2092527689
Statut : Tome unique

« Ca doit être une question de logique. Tu n’arrives pas à imaginer qu’on puisse arriver avant de partir, que tous les moments se produisent en même temps et que c’est nous qui bougeons … »

Synopsis :

M,

C’est difficile. Plus que je ne l’aurais cru, même avec ton aide. Mais je m’entraîne et ça avance. Je viens pour sauver la vie de ton ami, et aussi la mienne.

Voilà le mot que Miranda découvre dans la bibliothèque, un lundi. Puis, jour après jour, elle trouve de nouveaux messages : au fond d’un sac, d’une poche, d’une chaussure, … Et des choses étranges se produisent dans sa vie. Pourquoi ? Que lui veut-on ? Plongée au cœur d’une situation qui la dépassé, Miranda n’a qu’une seule certitude : elle doit comprendre avant qu’il ne soit trop tard.

L’avis de Tomie :

C’est tout d’abord le titre qui m’a attiré, promesse de voyages dans le temps et autres joyeusetés qui me passionnent.

Miranda est une pré-adolescente comme il y en a tant d’autres. Elle va au collège, passe du temps avec ses amis, se dispute parfois avec sa mère et l’homme qui est plus ou moins son beau-père. Elle parvient même, avec Colin et Suzanne, à se trouver un petit boulot dans une sandwicherie. Les premiers chapitres nous présentent donc le quotidien d’une jeune fille banale avec ses peurs, ses doutes, ses convictions. Mais tout se complique lorsqu’elle commence à recevoir de mystérieux messages. Quelqu’un s’adresse à elle de manière très personnelle, comme s’il la connaissait, et n’hésite pas à déposer ses missives un peu partout, y compris dans la poche de son manteau qui était pourtant bien rangé dans le placard dans l’entrée. Est-ce que cela veut dire que quelqu’un s’est introduit chez elle ? La panique s’installe, surtout lorsque les messages lui apprennent qu’elle est censée sauver la vie de quelqu’un. A cette intrigue principale s’ajoute aussi le mystère qui entoure le comportement de Sal, son meilleur ami depuis l’enfance, qui se met soudainement à l’ignorer et refuse même qu’ils marchent ensemble pour aller au collège comme ils l’ont toujours fait. A cela s’ajoute sa mère qui s’apprête à participer à un jeu télévisé et qu’il faut entraîner afin qu’elle puisse répondre au plus de questions possible et donc gagner.

Vous l’aurez compris, il y a dans Hier tu comprendras plusieurs fils conducteurs mais aussi plusieurs thèmes abordés tel que l’amitié, les relations parents-enfants, la jalousie, la solidarité, les amitiés entre filles mais aussi fille-garçon, et surtout les voyages dans le temps. On n’y prête pas vraiment attention au début mais ce dernier thème revient assez souvent tout au fil de l’histoire, notamment grâce à Marcus, que le sujet passionne.

Le début est un peu long à démarrer. On nous présente Miranda, son quotidien, ses nouveaux problèmes inexpliqués avec Sal, ses trajets jusqu’au collège où elle rencontre parfois ces brutes qui la terrorisent, ces personnes qui habitent le même quartier qu’elle et qu’elle connait plus ou moins bien. Avec le recul, une fois la lecture terminée, on comprend pourquoi l’auteur a fait le choix de nous parler de tout ça, pourquoi elle a pris le temps de nous planter le décor avec une telle précision, mais les premiers chapitres restent tout de même très lents. Peut-être parce que le résumé est trompeur et nous promet de l’action alors qu’au final il n’y en a pas vraiment. Oui Miranda a peur, oui Miranda se pose des questions, mais elle n’affronte aucun danger et ne rencontre aucun rebondissement. Le résumé n’est, à mon sens, pas assez représentatif du livre. Il en promet beaucoup pour peu au final (ou alors c’est juste mon imagination qui est trop fertile et qui se créer déjà toute une histoire à partir d’un rien ^^). Le problème est que si Rebecca Stead ne nous avait pas parlé de toutes ces choses (parfois légèrement rasoir quand même), le grand final n’aurait pas pu avoir lieu. Sans tous ces éléments entre les mains, on ne peut pas réaliser à quel point l’histoire est logique, à quel point chaque moment même insignifiant a parfaitement sa place ici.

Mais une fois ma première déception passée, je me suis quand même laissé entraîner par l’histoire. Essentiellement parce que je suis très curieuse et que je voulais savoir qui était ce mystérieux homme qui lui envoie des messages prédisant l’avenir, mais aussi parce que je voulais comprendre pourquoi il s’adresse à elle, pré-adolescente bien ordinaire, plutôt qu’à quelqu’un d’autre. Je me suis surprise à chercher qui pouvait être cet homme en étudiant tous ceux qui croisaient le chemin de Miranda. Je ne dirais pas que le suspense est intense, mais il est suffisamment bien géré pour m’avoir fait lire ce livre jusqu’au bout.

Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé Hier tu comprendras. Je suis heureuse d’avoir fait l’effort de m’accrocher pour le terminer mais je me dis que si le livre avait vraiment été réussi je n’aurais pas dû avoir à faire un effort, justement.

Note : 6/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.