Hellraiser

Hellraiser*Avatar blog

*
*
Auteur : Clive Barker
Editeur : Bragelonne
Date de sortie : 4/12/2006
Nombres de pages : 168
Format : Broché
ISBN : 978-2352940142
Statut : Tome 1/2

« Alors qu’il pointait le doigt vers les ténèbres, elle fondit sur lui pour lui trancher le cou avec l’efficacité d’un boucher. Le sang gicla aussitot, jet copieux qui heurta le mur avec un bruit sourd et humide »

Synopsis:

Il avait enfin résolu le puzzle de la boîte de Lemarchand.
Il se tenait sur le seuil d’un nouveau monde de sensations exacerbées. D’ici quelques instants, les Cénobites – qui ont passé l’éternité à la recherche de la sensualité ultime – seraient là. Ils allaient pouvoir lui révéler les secrets les plus sombres qui le transformeraient pour toujours.
Mais avec les plaisirs les plus exquis viendront une douleur sans pareille.
Afin d’échapper à ses tortionnaires, et de retourner dans son monde, il allait avoir besoin de l’aide de sa belle-sœur, Julia, la femme qui l’aimait. Mais par-dessus tout, il allait avoir besoin de sang…

L’Avis de Kero:

J’ai découvert ce livre un peu par hasard au mois de décembre, car je consultais les prochaines sorties littéraires chez l’éditeur Bragelonne et j’avais vu la sortie en janvier de cette année Les Evangiles Ecarlates de Clive Barker, seul petit bémol il était écrit que le livre était la suite de Hellraiser. Donc après avoir lu le résumé de Hellraiser je l’achetais car je ne pouvais pas lire Les Evangiles Ecarlates sans avoir lu Hellraiser, cela aurait été une hérésie pour moi. Et je dois vous dire que ce livre fut une très bonne découverte, j’ai été happé par l’univers gore et original de Clive Barker. Hellraiser est juste un petit bijou, tout est tellement bien écrit, je me suis imaginée sans peine cet univers fantasmagorique. Mon seul petit bémol, c’est que le livre se lit beaucoup trop vite!!!!!!

Clive Barker a un style très fluide et dynamique, la lecture est agréable et on n’a pas le temps de s’ennuyer. Par contre, j’ai eu une petite déception a niveau de l’épouvante dans son livre. Je m’attendais à quelque chose qui soit effrayant, et qui m’empêche de dormir pendant un certain temps mais ce ne fut pas le cas. On est plus dans un genre mêlant le gore, la perversité et le sadisme surtout accentué par la présence des cénobites. Clive Barker laisse planer une sorte de mystère dans son oeuvre, on apprend peu de chose sur le monde des cénobites, on reste un peu sur notre faim mais c’est marrant car cela ne m’a pas frustré ni même énervée, peut-être est-ce dû au fait que je sais qu’il y a une suite aux aventures de Mr Pinhead et que je peux me la procurer quand je le veux. Mais bon ça ne sera pas pour ce mois-ci!!!!!!

Hellraiser tourne essentiellement autour de Franck, de son frère Rory et de la femme de ce dernier Julia. Le 1er chapitre se concentre sur Franck et sa recherche de plaisir effréné jusqu’à ce qu’on lui remette la boite de Lemarchand étant un cube puzzle qui permet à quiconque l’ayant ouvert d’ouvrir les portes vers une autre dimension (où se trouvent les cénobites) et de voir ses vœux réalisés. Cependant, cela concerne qu’un seul type de vœux, c‘est celui d’un plaisirs incommensurable et d’une jouissance totale mais pour les cénobites le plaisir s’accompagne de douleurs, les 2 sont étroitement liés, l’un ne va pas sans l’autre à leurs yeux. Nous retrouvons donc Franck dans sa maison familiale, inoccupée depuis le décès de ses parents, confronté aux cénobites et à la dure réalité à laquelle il est confronté. Son apparence physique changera et il deviendra peu à peu monstrueux. Franck va être prisonnier des cénobites mais il arrivera à leur échapper et son seul espoir sera Julia qui l’aidera à retrouver son apparence d’avant grâce aux dons de sang qu’elle lui fera à travers divers crimes qu’elle commettra.

En effet, avec Rory son mari, ils s’installeront dans la maison familiale la croyant inhabitée, en plus ils n’ont plus de nouvelles de Franck. On se rend compte progressivement que Julia éprouve de fort sentiments pour Franck et c’est pour lui qu’elle ramènera des hommes dans la maison et qu’elle les tuera. Le rythme du livre devient de plus en plus soutenu jusqu’au final qui est une véritable apothéose!!!!!!! Par contre, j’ai du mal à comprendre les personnages de Julia et de Rory. Pour moi, Rory se voile la face et ne veut pas affronter la réalité des choses, on s’est très bien que Julia ne l’aime pas et lui ne réagit pas, il ne veut pas prendre conscience de la réalité. A l’inverse, Julia m’a beaucoup étonné, elle voit Franck dans un état monstrueux mais elle l’accepte et fait tout ce qu’il lui demande tout cela parce qu’elle l’aime. Mais je trouve que Franck est un personnage très manipulateur et enjôleur et il s’est très bien s’y prendre avec Julia. C’est à cause de lui qu’elle sombre du côté obscur, qu’elle fait des actes effrayants, Franck l’entraîne dans sa déchéance sans qu’elle ne s’en rendent compte, elle accepte tout de lui. A l’inverse, un personnage qui m’a beaucoup touché c’es Kristy car elle est entraînée malgré elle dans un monde pervertie et malsain. Elle est le contraire de Julia, elle est assez effacée, douce et discrète. Elle est entraînée dans toute cette histoire à cause de Rory car elle l’aime et ferait n’importe quoi pour lui.

Le seul regret que je peux avoir c’est de ne rien savoir sur la boîte Lemarchand, j’aurais voulu que cette partie soit plus exploitée comme la partie sur les cénobites, toutefois c’est vraiment un très bon livre qui nous fait passer un agréable moment. Je l’ai vraiment adoré et j’ai hâte de lire la suite dans Les Evangiles Ecarlates et je regarderai dans un avenir proche les films!!!!!! Hellraiser m’a surtout donné envie de connaître plus d’oeuvre de cet auteur.

8/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.