Did I mention I love you ? (D.I.M.I.L.Y.)

Did I mention I love youAvatar Tomie (fond violet)

*
*
*
*
*
*

Auteur : Estelle Maskame
Editeur : PKJ
Date de sortie : 7 janvier 2016
Nombre de pages : 412
Format : Ebook
ISBN : 978-282384415
Statut : Tome 1

« Je ne supporte pas son regard, pourtant je ne peux pas détourner les yeux. Sa respiration, plus forte que la pluie, accélère quand il se penche vers moi. Je sais à quoi il pense, et moi aussi j’ai envie de l’embrasser. »

Synopsis :
Eden passe l’été à Santa Monica dans la nouvelle famille de son père.
Très vite, elle tombe amoureuse de son demi-frère, le mystérieux Tyler… Elle décèle en lui une grande fragilité, résultat d’un lourd passé qu’il garde secret aux yeux de tous. La jeune fille, de son côté, est peu sûre d’elle, complexée.
En se confiant l’un à l’autre, ils finissent par tomber réellement amoureux et entament une relation aussi passionnelle qu’interdite.

L’avis de Tomie :

D.I.M.I.L.Y. n’est pas un livre vers lequel je me serais tournée spontanément. Déjà parce que je trouve la couverture d’un cliché monstre, mais aussi parce que le résumé m’a donné l’impression que j’allais me retrouver avec la version adolescente de Cinquante nuances de Grey. Mais que voulez-vous, je n’étais pas chez moi et je n’avais que ça à ma disposition, alors au final pourquoi pas ?

Tout commence avec Eden qui a accepté de passer l’été à Santa Monica avec son père qu’elle n’a pas vu (et dont elle n’a presque pas entendu parler) depuis trois ans. Elle est prête à lui accorder une seconde chance et espère qu’ils auront la possibilité de parler de ce qu’il s’est passé afin qu’elle obtienne enfin les réponses à ses questions (la principale étant : pourquoi n’a-t-il pas donné signe de vie avant ?). Elle fait donc ses bagages pour deux mois et n’oublie pas d’emporter avec elles quelques préjugés et une bonne dose de mauvaise foi. Eden savait que son père s’était remarié et n’ignorait pas que Ella, la nouvelle femme, avait également des enfants mais elle s’était imaginé qu’ils étaient tous en bas-âge, quelle ne fut donc pas sa surprise en découvrant que l’un d’eux, Tyler, avait un an de plus qu’elle. Eden apprend rapidement que si Jamie et Chase veulent bien sympathiser avec elle, c’est loin d’être le cas pour Tyler. Quant à Ella, notre héroïne a tôt fait de la classer dans la catégorie des belles-mères agaçantes. L’été promet donc d’être long pour la jeune fille. Heureusement pour elle, elle rencontre Rachel, la fille des voisins, qui va rapidement l’inclure dans son cercle d’amis mais aussi dans tous ses projets pour l’été.

Vous remarquerez que mon résumé est bien loin de celui de l’éditeur. Je lui reproche d’ailleurs de nous avoir dévoilé les trois-quarts du livre. Il n’y a pas de réel suspense et l’on a du mal à croire à l’indifférence d’Eden à l’égard de Tyler puisqu’on sait déjà qu’ils vont finir ensemble. Quant au côté passionnel de leur histoire, on ne peut pas dire qu’il dure très longtemps. Mais n’allons pas trop vite en besogne !

Eden est une jeune fille à qui on s’attache très vite même si les raisons qui l’ont poussé à accepter la proposition de son père restent très floues au début. Gentille, simple, elle semble être une adolescente typique comme les autres, de celles qui atteignent l’âge adulte sans faire de vague et à qui il est étonnement facile de s’identifier. Je me suis prise d’affection pour elle et j’étais prête à revêtir une tenue de pom-pom girl en guise d’encouragements à chacune de ses confrontations avec son père, attendant tout comme elle qu’il y ait enfin une réelle discussion entre eux (et pour ceux qui se le demandent : non je n’ai pas de tenue de pom-pom girl xD). Pour ne pas passer son été seule, elle intègre une bande qui ne lui ressemble pas vraiment et pour cause, ils sont tous bourrés de clichés. Vous avez donc la petite princesse qui n’accepte pas non pour réponse (Tiffani), celle qui pense qu’une fête réussie se jauge à son taux d’alcoolémie (Meghan), celui dont le but est de coucher avec le plus de filles possible (Jake) et le bad-boy de la bande qui défit l’autorité, fume, boit et se drogue (Tyler). A côté d’eux les deux derniers personnages (Rachel et Dean) font bien pâle figure. Nous avons donc : sexe, drogue, alcool, fêtes, mensonges, manipulation. Eden se demande souvent ce qu’elle fait avec eux, et pour être honnête moi aussi. Je ne juge pas, j’ai eu ma part de fêtes et de folie, mais je trouve les personnages poussés à l’extrême en ce qui concerne leurs vices.

Côté personnages, il nous reste Ella, qui est clairement dépassée par les évènements et que l’on ne peut pas détester malgré l’opinion qu’à Eden au début à son sujet. Il y aussi Chase et Jamie qu’on ne voit vraiment pas beaucoup et qui, en toute honnêteté, ne servent pas à grand chose. Ah si, ça m’a rappelé le chantage qu’on pouvait se faire entre ma sœur et moi quand il s’agissait de garder un secret vis-à-vis de nos parents !

Eden apprend à connaître tout ce petit monde et se fait une opinion sur chacun d’eux. Son regard change au fil de ses découvertes, elle s’éloigne de certains et se rapprochent d’autres. Ce qui est merveilleusement bien retranscrit, c’est ce trouble que l’on a tous ressenti un jour lorsqu’on a tenté d’intégrer une bande d’amis déjà formée. J’ai aimé les doutes et les tâtonnements d’Eden que j’ai trouvé authentiques.

J’ai également beaucoup apprécié les descriptions de Santa Monica et de L.A, même si elles n’étaient pas assez nombreuses à mon goût (elles sont suffisantes pour se représenter le décor mais j’en voulais toujours plus ^^). J’ai aimé me rapprocher de ces grandes lettres mythiques installées à flanc de montage, la jetée, la plage, Pacific Park, … Ca sentait l’été, ça je ne peux pas le nier. Estelle Maskame a réussi à me dépayser et à m’emmener pour quelques heures loin de notre hiver frisquet.

J’ai néanmoins rapidement remis les pieds sur terre à mesure que l’histoire progressait. J’ai manqué de décrocher plusieurs fois face à l’enchaînement de trop de clichés d’un seul coup ou encore à cause du comportement de Tiffani. Cette fille m’exaspère à un point que je n’aurais pas cru possible. Et surtout surtout, j’ai failli tout plaquer lorsque Eden se mettait à fantasmer sur les veines apparentes des bras de Tyler. En ce qui me concerne, non les veines apparentes ce n’est pas sexy ! C’est même tout le contraire !

Puisqu’on en est à parler de Tyler, abordons donc l’aspect principal de cette histoire : l’attirance qu’à Eden envers Tyler et leur soit disant romance passionnée. A mes yeux il n’y a rien de passionné dans tout ça, juste une adolescente qui se retrouve attirée par un garçon de son âge et qui déchante rapidement face à sa froideur, même si ça ne l’empêche pas de le lorgner de loin. Et NON, pour moi il n’est absolument pas question d’inceste dans tout ça. Eden m’a profondément agacé à nous brandir cet argument à tout va ! D’accord en théorie ils sont demi-frère et sœur mais ça c’est uniquement sur le papier ! Il n’y a aucun lien du sang entre eux, ils n’ont pas de parents en communs, et surtout ils ne se connaissaient pas il y a à peine trois semaines ! Pour moi ça n’est pas ça l’inceste ! Si l’auteur le veut, j’ai quelques titres d’histoires vraiment incestueuses à lui soumettre parce que ça non, je suis désolée mais ça n’en est pas ! Du coup j’ai passé mon temps à grogner contre Eden face à son comportement et à lever les yeux au ciel devant ses réticences.

Première déception donc en ce qui me concerne. Quitte à sembler bizarre aux yeux du reste du monde, pour le coup j’aurais vraiment qu’il y ait un véritable inceste. J’étais curieuse de voir comment l’auteur allait gérer cet aspect de la romance – surtout dans une édition jeunesse – mais au final il n’y a rien à gérer, ce ne sont que deux adolescents comme tant d’autres. L’autre grosse déception de ce livre pour moi, ça a été la révélation du secret de Tyler. On sentait bien qu’il y avait une raison derrière son comportement grossier et son addiction à toutes sortes de substances. J’ai aimé cette fragilité que l’auteur nous dévoilait par petite touche. J’ai totalement accepté l’idée qu’il ait besoin de fuir la réalité à travers la drogue. Mais tout ça pour ça ? Traitez-moi de monstre ou de sans cœur, mais j’ai été vraiment déçue par ce fameux secret. D’accord ce qu’il a vécu est horrible et bien sûr je ne le souhaite à personne, mais à mes yeux ça n’était pas assez fort, pas assez violent, pas assez monstrueux pour justifier son comportement. Peut-être faut-il blâmer l’auteur pour en avoir fait des tonnes, enrobant son personnage d’une bonne couche de mystères, nous promettant sans s’en rendre compte quelque chose de grandiose.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas exactement été transcendée par la lecture d D.I.M.I.L.Y.. L’écriture est simple et fluide mais il n’y a pas de passage particulièrement marquant (j’ai d’ailleurs eu du mal à trouver une citation suffisamment accrocheuse pour me plaire), cela se lit facilement, mais l’histoire en elle-même n’est pas des plus intéressantes. A partir du moment où j’ai compris qu’il n’y avait pas de lien du sang entre Eden et Tyler, j’avais déjà perdu la moitié de mon intérêt pour ce livre. J’ai néanmoins persévéré parce que leur relation basée sur le je-t-aime-bien-dégage-je-te-déteste me plaisait bien. Les voir se chamailler m’amusait et constater que Eden se faisait doucement une place dans cette joyeuse bande de drilles me faisait plaisir pour elle. En revanche Tiffani m’exaspérait au plus haut point et j’ai été déçue de voir que la relation entre Eden et son père n’aboutit pas à grand chose. En parlant de Tiffani, je trouve un peu gros qu’elle ait immédiatement compris ce qu’il s’était passé entre Eden et Tyler le soir de la fête sur la plage (non je ne spoilerai pas !). On lui a rapporté que Eden ne tenait plus sur ses jambes, qu’elle était ivre, donc Tyler aurait simplement pu l’emmener se reposer. Pourquoi tout de suite imaginer le « pire » sachant qu’elle n’avait eu vent d’aucun signe avant coureur ? Pour moi ça ne tient pas la route.

Pas sûre que je lirai le tome 2. Si encore une fois je n’ai que ça sous la main pourquoi pas, mais je ne suis pas convaincue qu’il y ait suffisamment d’éléments pour faire deux autres tomes. Et puis le final proposé dans ce premier opus n’est finalement pas si mal que ça.

Note : 4/10

 

4 комментария к “Did I mention I love you ? (D.I.M.I.L.Y.)”

  1. J’ai lu ce livre et j’ai trouvé que c’était une pure merveille il y avait un peu d’action beaucoup d’amour et d’amitié de l’aventure et beaucoup de réalité c’est un livre en même temps classique avec une belle et grosse touche d’originalité c’est très simple à comprendre et on ne se complique pas la vie à le lire.
    Pour la note 10/10 meilleur livre que j’ai lu❤️

  2. j’ai lu et relu ce livre et vraiment j’ai juste adorée !!!! Il faut qu’il est un film pour chaque tome parce que ça ferait un grand succès. Le livre est vraiment prenant et l’histoire d’Eden et Tyler fait vraiment rêver ! Vraiment je conseil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.