Archives catégories Romance

Les Larmes Rouges : Réminiscences

Les larmes rouges : Réminescences*Avatar blog

*

*

Auteur: Georgia Caldeira
Editeur: J’Ai Lu
Date de Sortie: 19/03/2014
Nombres de Pages: 768
Format: Broché
ISBN: 978-2290070338
Satut: Tome 1

« C’est la raison qui me fait parler ainsi. Seulement la raison. Sache cependant, et je l’admets sans détour, que j’ai largement dépassé le stade de la jalousie. La jalousie ne serait qu’un euphémisme en comparaison de ce que je ressens. »

Synopsis:

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants. Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s y méprendre avec la réalité.

L’avis de Kero:

Un beau soir alors que j’étais sur Amazon, à la recherche de nouvelles lectures, je tombais par hasard sur Les Larmes Rouges: Réminiscences tome 1 de Georgia Caldeira. Je fus tout de suite  interpellée par la sublime couverture dans un style gothique. Voir le personnage féminin habillé en blanc ressortir avec tout ces jeux de lumières sur le fond noir est juste magnifique, en plus j’avais l’impression qu’il m’appelait et me disait « achète-moi Kero, achète-moi Kero ». Bon avant de succomber et de faire la femme superficielle, je lisais quand même le résumé et les commentaires des personnes l’ayant lu pour voir si le livre allait me plaire. Le résumé m’a plu d’emblée et je passai tout de suite commande, quelques jours plus tard je le reçu dans ma boite au lettres et j’étais toute heureuse. Toutefois, je sais que je vais en décevoir plus d’un(es) car je n’ai pas adoré ce livre, je suis plutôt mitigé dessus car à mon avis il a plus de mauvais côté que de bons.

A force d’avoir lu les commentaires sur Réminiscences, je savais très bien que le livre allait m’emporter dans une certaine langueur à cause de tous les passages descriptifs et narratifs. Mais bon, je me suis dit « oh ce n’est pas grave mon petit Kero, il faut juste que l’auteur plante son décor et après ça sera génial, souviens-toi de Bazaar de Stephen King, long à démarrer mais après c’est juste une tuerie » !!!!! Oui et bien là ce ne fut pas le cas. Georgia Caldeira décrit un univers fantastique et mystérieux, toutes ses descriptions nous emmènent dans un monde fascinant où chaque détail est soigné (les architectures et paysages, les vêtements sophistiquées des vampire etc.), tout est écrit avec justesse et délicatesse. Georgia Caldeira a une plume splendide et claire, elle mélange avec brio passé et présent sans nous perdre en cours de route. Cependant, j’ai eu beaucoup de mal avec toutes ses descriptions qui donnent une certaine lenteur au roman, aucune action, aucun rebondissement avant la fin du roman à cause de tout cela ma lecture fut rude. Je sais très bien qu’il y a beaucoup de personnes qui ont adoré toutes ces phases descriptives mais franchement moi ça ne m’a pas transporté  et j’ai même fini par m’ennuyer à la moitié du livre, j’ai même sauté beaucoup de pages (honte à moi) pour voir s’il allait se passer quelque chose et surtout pour le finir. Heureusement pour moi, vers la fin il se passe un super événement et c’est pour cela que mon avis est en demi-teinte.

Lire la suite… →

Love Letters To The Dead

love-letters-to-the-dead-464789

*Avatar blog
*
*
*
*
*
*
Auteur: Ava Dellaira
Editeur: Michel Lafon
Parution: 15 mai 2014
Nombres de Pages: 420
Format: Broché
ISBN: 9782749922140
Statut : Tome unique

« Et peut-être que grandir, c’est comprendre qu’on peut être autre chose qu’un personnage qui va là où l’histoire le pousse. C’est comprendre que cette histoire, on peut aussi en être l’auteur. »

Synopsis:

Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée.

L’avis de Kero:

Ce livre fut acheté sur un coup de tête. J’ai lu le résumé, regardé cette magnifique couverture et je passais en caisse pour l’acheter. La couverture est pleine de douceur, et son titre écrit en relief rend vraiment le tout super bien. De plus, en le feuilletant j’ai bien aimé les petits dessins au côté des noms de célébrités à qui Laurel écrit. Toutefois, mon avis va être en demi-teinte car certes ce livre fut émouvant mais on peut trouver un manque d’originalité par certain côté et surtout une incompréhension du personnage principal.

Ava Dellaira nous livre ici un roman « soi-disant épistolaire » délivrant un message sur l’adolescence, l’acceptation de soi et surtout réussir à surmonter son chagrin face à la perte d’un être cher. Je dis « soi-disant » car selon moi, ce n’est pas un roman épistolaire à cause des dialogues à l’intérieur des lettres, nous devrions être sur un style indirect plutôt que sur du direct. Après, le style d’écriture d’Ava Dellaira est bien mais sans plus, elle arrive à faire passer certaines émotions mais on n’arrive pas à s’attacher à ses personnages. Par contre, elle réussit très bien le pari de mêler des petits bouts de la vie des célébrités défuntes à la vie de Laurel, notre protagoniste. Ava Dellaira m’a donné envie de me plonger dans la poésie d’Elizabeth Bishop, de réécouter les chansons d’Amy Winehouse, et même de revoir Le Magicien d’Oz (bien que je n’ai pas besoin d’excuse pour le regarder ^^), ce fut vraiment bien qu’elle agrément son histoire de leur vraie vie. Après, je dirais que sa façon d’aborder certains sujets (quoique assez difficiles) m’ont totalement laissé de marbre parfois, je n’ai pas ressentie cette petite étincelle qui vous dit à la fin de votre lecture « ouawww il fut vraiment génial ce livre ». Je dirais juste qu’il était bien, il a ses bons et mauvais points.

Lire la suite… →

Ma raison de vivre

Ma raison d'espérer

*Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*
*
Auteur : Rebecca Donovan
Editeur : PKJ
Date de sortie : 05/03/2015
Nombre de pages : 544
Format : Broché
ISBN : 978-2266246101
Statut : Tome 1

« Dans ma vie instable, c’est l’amour qui, finalement, m’a poussée à me battre. Qui m’a convaincue de… Respirer. »

Synopsis :

« – Et si je ne veux pas être ami avec toi ?
– Alors nous ne serons pas amis.
– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami ?
– Alors nous ne serons rien du tout. »
Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle…

 

L’avis de Tomie :

Pour le coup il s’agit d’un achat totalement impulsif. Je n’avais jamais entendu parler de cette auteure et ce roman n’avait pas encore commencé à faire de bruit lorsque je l’ai repéré. J’ai d’abord été intriguée par la couverture (le gris et noir m’a définitivement attirée au milieu de toutes ces couvertures toutes plus bariolées les une que les autres !) puis mon imagination s’est mise à partir dans tous les sens lorsque j’ai lu le titre. S’il y a bien un achat que je n’ai pas regretté c’est celui là ! Difficile de vous donner un avis sans tout vous révéler mais on va essayer !

Lire la suite… →