Archives catégories Fantasy

Les Lutins Urbains – Tome 2

Lutins urbains 2Avatar Tomie (fond violet)Avatar blog
*
*
*

Auteur : Renaud Marhic
Illustrateur : Godo
Editeur : Editions P’tit Louis
Date de sortie : 1 octobre 2014
Nombre de pages : 115
Format : Poche
ISBN : 978-2755623314
Statut : Tome 2

« Quant à le décrire, ce n’était pas le plus simple. Gustave hésitait : un bonhomme de neige que l’on aurait coiffé d’un entonnoir avant de le peindre en rouge, peut-être … Ou alors, le Père Noël qui se serait rasé la barbe pour ne garder qu’une drôle de moustache électrisée … »

Synopsis :

Ordinateurs en folie … smartphone ensorcelés … Quel est donc ce « virus » qui menace la Grosse Cité ? A peine remis de sa rencontre avec le Pizz’ Raptor, Gustave Flicman doit se rendre à l’évidence : un nouveau lutin menace la ville !
Comme par hasard, revoilà le professeur B. Avec son aide, le jeune policier se lance sur la piste du redoutable Bug le Gnome. Vite ! Ca sent déjà le grillé ….
Gustave parviendra-t-il à ne pas péter les plombs ? Car voilà ses cinq sœurs à l’hôpital, victimes d’une mystérieuse intoxication … Tandis que Bug le Gnome s’est introduit dans le laboratoire d’Etude et de Recherche Nucléaires de la Grosse Cité …

L’avis de Tomie :

Gaby, veilleur de nuit à la Très Grande Cathédrale depuis cinquante ans, est habitué aux nuits calmes et sans incident notable si l’on oublie les touristes qui se font enfermer ou les SDF en quête d’un endroit chaud pour dormir. Quelle surprise donc, lorsqu’il aperçoit un gamin en pyjama rouge près du grand orgue ! Malheureusement pour lui le gamin court vite, et Gaby peine à le suivre mais le retrouve finalement en haut de la charpente, semblant murmurer à l’oreille des cloches. Gaby ne se laisse pas décontenancer par son comportement mais lorsque le gamin se retourne et dévoile des sourcils broussailleux ainsi qu’une moustache, notre veilleur de nuit en reste comme deux ronds de flanc. Et lorsque le lendemain il veut informer la police de cette étrange effraction à la Très Grande Cathédrale, le jeune policier Gustave Flicman refuse de prendre sa déposition parce que les lutins ça n’existent pas. Non monsieur ! Et s’il se le répète assez fort, Gustave finira peut-être par y croire.

Tout d’abord, merci aux éditions P’tit Louis et merci à Renaud Marhic de nous avoir proposé ce partenariat, et surtout de nous avoir fait découvrir cet univers ! Je n’avais jamais croisé cette série dans ma Fnac habituelle et je n’en avais jamais entendu parler pour être honnête. Que nous réserve donc cette aventure ?

Lire la suite… →

Les enquêtes d’Hector Krine – Tome 1

KrineAvatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*

Auteur : Stéphane Tamaillon
Editeur : Grund
Date de sortie : septembre 2010
Nombre de pages : 269
Format : Broché
ISBN : 978-2700029697
Statut : Tome 1

 

« Ce siècle avait vu la religion s’étioler et la science la fouler du pied. Mais la croyance en l’au-delà n’avait pas terni pour autant. Seulement les cultes. On étudiait cette hypothétique vie après la mort comme on le faisait pour d’autres phénomènes naturels : en se basant sur le témoignage des faits, recueillis auprès d’observateurs patentés. Il faut dire que la cohabitation avec les grouillants encourageait à prendre la chose au sérieux. La frontière entre le monde tangible et intangible n’avait jamais été aussi mince. »

Synopsis :

Londres, 1889. Le détective privé Hector Krine est chargé d’élucider une mystérieuse histoire de vols de cadavres. Son enquête le mène jusqu’au cœur des quartiers populaires de la capitale anglaise, où s’entassent mes miséreux et les Grouillants, des créatures surnaturelles débarquée des quatre coins de l’Euripe, fuyant les persécutions.
Quand la nécromancienne Hécate, son amour de jeunesse, est assassinée, l’affaire prend pour Krine une tournure très personnelle. Qui est vraiment Matthew ? Que lui veulent cette meute de loups-garous et cet étrange colosse coiffé d’un chapeau melon ? Quels liens les unissent aux pilleurs de cercueils ? Pour le découvrir, Krine va devoir se confronter à son passé et accepter ses origines …

L’avis de Tomie :

Dans la ville de Londres, à l’époque victorienne, le détective Hector Krine est demandé pour enquêter sur une étrange affaire de profanation de sépultures. Étrange parce que ce ne sont pas les bijoux et les objets qui sont dérobés mais les cadavres. Son enquête le mène dans les bas quartiers de la capitale anglaise, là où s’entassent la misère humaine et les Grouillants, ces créatures surnaturelles dotées de capacités spéciales ou de particularités physiques qui ont fui les quatre coins de l’Europe et ont vu dans l’Angleterre une nouvelle terre d’accueil. Leur intégration est pourtant loin d’être réussie, souvent tenus en marge de la société.

Parallèlement, Krine reçoit une missive de la part de la nécromancienne Hécate, une femme qu’il a longtemps aimé et qui se sent en danger. A la fois intrigué et inquiet, il se rend sur place et découvre qu’elle a été tuée. Pour lui il n’y a aucun doute, la scène a été maquillée pour faire croire à un vol et désigne sans conteste un loup-garou pour coupable. S’il lui faut retrouver l’assassin, il lui faut également mettre la main sur Matthew, le fils de Hécate, que personne n’a vu depuis des heures et qui semble lui aussi posséder certains dons particuliers.

Lire la suite… →

Hier tu comprendras

Hier tu comprendras*Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*
*
*
Auteur : Rebecca Stead
Editeur : Nathan
Date de sortie : 04 juin 2011
Nombre de pages : 248
Format : Broché
ISBN : 978-2092527689
Statut : Tome unique

« Ca doit être une question de logique. Tu n’arrives pas à imaginer qu’on puisse arriver avant de partir, que tous les moments se produisent en même temps et que c’est nous qui bougeons … »

Synopsis :

M,

C’est difficile. Plus que je ne l’aurais cru, même avec ton aide. Mais je m’entraîne et ça avance. Je viens pour sauver la vie de ton ami, et aussi la mienne.

Voilà le mot que Miranda découvre dans la bibliothèque, un lundi. Puis, jour après jour, elle trouve de nouveaux messages : au fond d’un sac, d’une poche, d’une chaussure, … Et des choses étranges se produisent dans sa vie. Pourquoi ? Que lui veut-on ? Plongée au cœur d’une situation qui la dépassé, Miranda n’a qu’une seule certitude : elle doit comprendre avant qu’il ne soit trop tard.

L’avis de Tomie :

C’est tout d’abord le titre qui m’a attiré, promesse de voyages dans le temps et autres joyeusetés qui me passionnent.

Miranda est une pré-adolescente comme il y en a tant d’autres. Elle va au collège, passe du temps avec ses amis, se dispute parfois avec sa mère et l’homme qui est plus ou moins son beau-père. Elle parvient même, avec Colin et Suzanne, à se trouver un petit boulot dans une sandwicherie. Les premiers chapitres nous présentent donc le quotidien d’une jeune fille banale avec ses peurs, ses doutes, ses convictions. Mais tout se complique lorsqu’elle commence à recevoir de mystérieux messages. Quelqu’un s’adresse à elle de manière très personnelle, comme s’il la connaissait, et n’hésite pas à déposer ses missives un peu partout, y compris dans la poche de son manteau qui était pourtant bien rangé dans le placard dans l’entrée. Est-ce que cela veut dire que quelqu’un s’est introduit chez elle ? La panique s’installe, surtout lorsque les messages lui apprennent qu’elle est censée sauver la vie de quelqu’un. A cette intrigue principale s’ajoute aussi le mystère qui entoure le comportement de Sal, son meilleur ami depuis l’enfance, qui se met soudainement à l’ignorer et refuse même qu’ils marchent ensemble pour aller au collège comme ils l’ont toujours fait. A cela s’ajoute sa mère qui s’apprête à participer à un jeu télévisé et qu’il faut entraîner afin qu’elle puisse répondre au plus de questions possible et donc gagner.

Vous l’aurez compris, il y a dans Hier tu comprendras plusieurs fils conducteurs mais aussi plusieurs thèmes abordés tel que l’amitié, les relations parents-enfants, la jalousie, la solidarité, les amitiés entre filles mais aussi fille-garçon, et surtout les voyages dans le temps. On n’y prête pas vraiment attention au début mais ce dernier thème revient assez souvent tout au fil de l’histoire, notamment grâce à Marcus, que le sujet passionne.

Lire la suite… →

Gardiens des cités perdues – Tome 2

Gardiens des cités perdues 2*Avatar Tomie (fond violet)
*
*
*
Auteur : Shannon Messenger
Editeur : Lumen
Date de sortie : 15 janvier 2015
Nombre de pages : 567
Format : Broché
ISBN : 978-2371020276
Statut : Tome 2

« Je sais que je plaisante souvent, Sophie, mais … c’est juste parce que c’est plus facile, tu comprends ? C’est ma façon d’affronter la situation. Ce qui ne veut pas dire que je m’en fiche, bien au contraire. »

Synopsis :

Depuis qu’elle a quitté sa famille humaine pour aller vivre parmi les elfes et étudier à l’académie de Foxfire, Sophie n’a pas manqué d’attirer tous les regards sur elle … et son enlèvement n’a rien arrangé ! Le monde elfique, pour qui le mot « crime » était jusque-là quasi inconnu, est en émoi et la révolte gronde …
Pourtant, une découverte extraordinaire pourrait permettre de ramener le calme au sein des Cités perdues. Sophie tombe en effet nez à nez avec une alicorne, une créature fabuleuse que les elfes croyaient disparue, symbole pour eux d’un nouvel espoir. Mais la jeune Télépathe, chargée de s’occuper de l’animal, va vite déchanter : déjà bien éprouvée par la reprise des cours imminente et les messages toujours plus énigmatiques du Cygne Noir, elle se retrouve en plus contrainte de prendre un risque immense pour protéger l’un de ses proches d’une mort certaine …

L’avis de Tomie :

Attention il s’agit du tome 2, le contenu du tome 1 sera donc forcément spoilé !

Dans le tome précédent nous laissions Sophie le cœur léger puisque ses exactions seraient certes consignées dans son dossier mais ne lui porteraient pas préjudice pour la suite et surtout ne lui vaudrait pas l’exclusion. C’est donc une nouvelle année à Foxfire qui commence.

Néanmoins c’est dans une ambiance légèrement plus pesante que commence l’histoire. En effet, les hommes en noirs responsables de son enlèvement (et de celui de Dex) n’ont toujours pas été appréhendés. Pire encore, le peuple commence à s’inquiéter et à remettre en question les décisions du Conseil. C’est encore léger, dévoilé en filigrane ici et là, mais suffisamment important néanmoins pour être mentionné. A n’en pas douter, les premiers signes avant coureur d’une révolte sont bien là. Pour rassurer ses tuteurs (mais aussi le Conseil) Sophie se voit affubler d’un garde du corps, le gobelin Sandor, même si le Cygne Noir ne s’est pas manifesté depuis le dernier incident. Sophie tente néanmoins de poursuivre sa vie normalement et continue à aider ses tuteurs dans leur travail. Elle se retrouve, aux côtés de Grady, à suivre les traces d’un éventuel Yéti mais finit par croiser la route d’une alicorne, une créature que tout le monde croyait disparue et qui est synonyme d’espoir pour de nombreux elfes. Etant parvenue à établir une relation de confiance avec l’alicorne, Sophie se voit confier son éducation afin qu’elle soit prête à intégrer le Sanctuaire, comme toutes les créatures protégées, ce qui la place une nouvelle fois sous les projecteurs et dans le collimateur de Bronte. Parallèlement Grady et Edaline continuent de faire le deuil de leur fille Jolie. Comme tous les ans, ils se rendent sur sa tombe au jardin des Errants et Sophie décide de les accompagner pour leur montrer son soutien. S’éloignant pour leur donner quelques instants seuls avec leurs souvenirs, elle s’aventure plus loin dans le jardin et découvre quelque chose qu’elle n’aurait jamais imaginé : sa propre tombe, ainsi que celle de Dex, érigées lorsque tout le monde les croyaient disparus  à jamais. Passé le premier choc, elle découvre alors un objet laissé à son attention par le Cygne Noir, objet qui va être le déclencheur de toutes les péripéties qui vont suivre. Déterminée à ne plus être la marionnette du Cygne Noir, Sophie va tenter de découvrir quel est leur véritable but et quelles sont leurs intentions envers elle.

Ce tome va donc nous permettre d’en apprendre un peu plus sur le passé de Sophie. La raison de son existence est toujours un mystère (mais rien d’étonnant de ce côté là) même si on commence à entrevoir certaines choses. Entre la méfiance du peuple envers le Conseil et les nouvelles capacités que Sophie va se découvrir (oui, encore !), un premier scénario s’esquisse doucement. Même si je comprends l’apparition de ces nouvelles capacités pour les besoins de l’histoire (et aussi pour permettre à l’auteur de se sortir de certains situations *toussote*) je commence à me lasser de voir que les capacités de Sophie ne semblent pas avoir de limite. Je n’apprécie pas beaucoup les personnes parfaits qui ont toute la puissance du monde avec eux. Preuve en est, Sophie a montré une faiblesse dans ce nouvel opus et Shannon Messenger s’est empressé de la corriger. Certes cela lui a permis de lever le voile sur certains points et de rétablir certaines vérités, mais tout de même. Personne n’aime un héros sans aucune faille, aucun défaut. Du moins pas moi.

Lire la suite… →

Le Protectorat de l’Ombrelle – Tome 1

 Avatar blogle-protectorat-de-l-ombrelle,-une-aventure-d-alexia-tarabotti,-tome-1---sans--me-1963342

*

*

Auteur : Gail Carriger
Editeur : Orbit:
Date de Sortie : 12/01/2011
Nombres de Pages : 313
Format : Broché
ISBN : 978-2360510269
Statut : 1/5 tomes

« Je ne veux pas mourir, se dit Alexia. Je n’ai pas encore enguirlandé lord Maccon à cause de la dernière fois où il s’est montré grossier ! »

Synopsis:

Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales.

Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, ne lui avait pas été présenté !
Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire.
Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame -t-il réellement dans la bonne société londonienne ?

L’Avis de Kero:

En lisant le résumé du Protectorat de l’Ombrelle, Une Aevnture d’Alexia Tarabotti: Sans Âme, j’étais très mitigée car je ne savais pas trop à quoi m’attendre, surtout que j’ai un très gros problème avec les histoires de vampires et de loups-garous. Donc je partais un peu méfiante et au bout de quelques pages je me mettais à rire et à apprécier l’histoire. Ce fut une vraie découverte pour moi et surtout un très bon moment de lecture. Mais bon, Sans Âme comporte de nombreux éléments qui ne pouvaient que me plaire: une histoire se déroulant à l’époque victorienne (j’adore cette période, j’aurais tellement voulu y vivre), une héroïne hors-norme et surtout cet univers steampunk qui me plait tant. Et tout cela mit bout à bout donne une histoire explosive et tellement drôle.

L’auteur Gail Carriger nous plonge dans une époque victorienne où les mortels côtoient les loups-garous, les vampires et même des fantômes. Elle crée un univers mêlant époque victorienne classique avec ère industrielle et toutes les avancées qui vont de paires. Modernité et tradition se mêlent avec brio, c’est un monde qui se met parfaitement en place. Ses personnages sont hauts en couleurs mais tellement attachants. Elle fait de son héroïne une personne qui peut se défendre seule et qui n’attend pas qu’un beau jeune homme bien musclé vienne la sauver. C’est une femme forte et irrésistible et dans les bons comme dans les pires moments elle fait toujours preuve d’une politesse « So British ». De même, le style d’écriture de Gail Carriger est fluide et agréable à lire même si elle utilise un style désuet typique du XIXé siècle mais cela donne tellement de caractère à l’ensemble de son oeuvre que c’est juste magistrale. Petite mention spéciale dans les bonnes manières des loups-garous et vampires que ce soit à l’heure du thé ou dans une réception. Gail Carriger crée une oeuvre originale, les passages et les décors son décrits avec une telle précision qu’on a l’impression d’y être.

Lire la suite… →