Blydon – Tome 1

Splendide*Avatar blog

*

*

*
Auteur: Julia Quinn
Editeur: J’Ai Lu Pour Elle
Date de sortie: 06/07/2011
Nombre de pages: 384
Format: Poche
ISBN: 978-2290015025
Statut: Tome 1/3

« -S’il y a une chose que j’ai apprise, dit-il d’un ton caustique, c’est de ne jamais discuter avec une femme qui hurle.
-Je n’ai pas crié. Je ne crie jamais, répliqua Emma.
-Oh ! vraiment ?
-J’ai simplement élevé la voix. »

Synopsis:

Splendide La jeune héritière américaine Emma Dunster est à Londres. Entourée de nombreux prétendants, elle n’a pourtant pas l’intention d’épouser l’un d’entre eux et elle aime se glisser hors de la maison, déguisée en femme de chambre, pour goûter à l’aventure avant de faire son entrée dans le monde. Mais, lorsqu’elle rencontre le fier libertin Alexander Ridgely, duc d’Ashbourne, et qu’il lui offre un baiser enflammé, elle est plus que troublée. Car la passion surgit inévitablement quand on s’y attend le moins…

L’Avis de Kero:

Cela faisait depuis un petit moment que Splendide se trouvait dans ma PAL et je repoussais toujours l’échéance pour le lire. Je n’étais pas non plus dans une optique de lecture sentimentale où tout se finit par un Happy End !!!! Mais bon, là après mon abandon de L’Affaire Cendrillon de Mary Higgins Clark et Alafair Burke, j’avais vraiment besoin de quelque chose de léger sans prise de tête et qui se lisait vite et bien. Et avec Splendide ce fut le cas, une lecture rapide mais pas très originale dans le fond.

Splendide est le 1er tome de la série Blydon écrit par Julia Quinn mais c’est surtout l’un de ses 1er livres donc bien évidemment il y a quelque maladresse, mais sa plume fluide et légère nous fait tout oublier rapidement. Elle nous fait quand même rire avec ses personnages, dont les répliques sont souvent drôles et désopilantes. A travers son roman historique, elle nous emmène dans le milieu aristocratique de l’Angleterre du XIXème siècle avec ses codes et ses usages. Elle décrit très bien le caractère de ses personnages aussi bien principaux que secondaires et tous forment une bonne harmonie et crée un ensemble cohérent.

Emma Dunster est le personnage principal de ce 1er tome, c’est une jeune américaine qui va habiter chez son oncle et sa tante à Londres. Son père l’y envoie pour 1 an afin qu’elle découvre le monde et qu’elle n’est plus l’envie de reprendre la succession de sa compagnie maritime. Elle va rencontrer de façon fortuite le duc d’Ashbourne, Alexander Ridgely, lors d’une sortie où elle sera habillée en servante et où elle sauvera la vie du neveu du duc. Ils se reverront lors du bal organisé par l’oncle et la tante d’Emma et c’est à partir de là qu’un jeu du chat et de la souris va s’instaurer entre eux. Ils vont se tourner autour, ne pas vouloir faire face à leur sentiments respectifs, puis devenir ami et enfin finir ensemble, après c’est juste la suite logique des choses. Ils forment un très bon duo et leur relation donne du rythme à l’histoire.

Emma est un personnage haut en couleur car elle a un caractère bien trempé, elle ne se laisse pas faire et elle n’est ni mièvre ni prétentieuse, et surtout elle ne tombe pas en pâmoison devant le duc. Tout comme Alexander, elle ne veut pas se marier car elle veut reprendre la compagnie de son père. A l’inverse, les motivations d’Alexander pour ne pas se marier sont bien différentes, il n’a aucune confiance dans les femmes car il les voient comme des êtres vénales et cupides qui n’en n’ont qu’après son argent et son titre. C’est quelqu’un de très cynique, d’arrogant et de prétentieux, il a toujours eu tout ce qu’il voulait !!!!! Il passe d’une femme à l’autre sans jamais s’attacher jusqu’à ce qu’il croise la route d’Emma et là on peut dire que ce fut une sorte de coup de foudre. Lui qui fuyait les mondanités, on le retrouve à tous les bals et toutes les réceptions rien que pour voir Emma. Par ailleurs, leur famille vont tout faire pour les pousser dans les bras de l’un et l’autre. Ils vont se tourner autour pendant un petit moment puis après ils finiront ensemble. Mon plus grand regret c’est de voir cette histoire d’amour aller trop vite, à même pas la moitié du livre ils étaient ensemble et cela manque un peu d’authenticité et de profondeur pour moi.

Concernant les autres personnages, ils sont très bien décrits et ils sont forts sympathiques surtout la sœur du duc qui voit dès le début une future belle -sœur en Emma. Et c’est aussi grâce à eux qu’il y a un petit rebondissement dans l’histoire.

Toutefois, je trouve cela dommage d’arriver à un peu plus de la moitié du livre pour voir arriver un méchant et surtout pour qu’il y ait de l’action. En plus, dans le dénouement de l’intrigue tout est trop simple et trop rapidement mené, cela manque d’originalité. Donc la fin ne m’a ni surprise ni émue. En parlant d’émotion, même si Emma et Alex tombent amoureux l’un de l’autre, on ne ressent pas d’émotion particulière, on ne ressent pas cette petite étincelle qu’il devrait y avoir.

En conclusion, Splendide est un roman divertissant mais manquant d’originalité par certains côtés. Ça se lit facilement mais ce n’est pas un roman qui me donne envie de retourner vers lui plus tard.

 5/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.